Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Séoul va étendre les baisses de taxes sur le carburant pour freiner l'inflation

Actualités 19.06.2022 à 16h46

SEOUL, 19 juin (Yonhap) – Le gouvernement a annoncé ce dimanche un ensemble de mesures d'urgence, y compris des baisses de taxes sur le carburant supplémentaires et des taux de déduction d'impôts plus élevés pour l'utilisation des transports en commun afin de contrer la pression inflationniste croissante.

A partir du mois prochain, les réductions d'impôts sur la consommation de carburant seront étendues à un plafond légal de 37% par rapport aux 30% actuels dans une mesure qui restera en vigueur jusqu'à la fin de cette année, selon le ministre de l'Economie et des Finances Choo Kyung-ho. Il a informé les journalistes sur les résultats d'une réunion d'urgence des ministres en charge des affaires économiques.

«Le gouvernement mettra immédiatement en œuvre des mesures visant à alléger le fardeau des prix élevés du pétrole», a expliqué Choo, qui est également vice-Premier ministre de l'Economie.

La décision est survenue moins de deux mois après que Séoul a abaissé les taxes sur les carburants de 30% en mai par rapport aux 20% précédents. La mesure devait expirer fin juillet.

En vertu de la décision de dimanche, la taxe sur le carburant, qui s'élève désormais à 573 wons (0,44 dollar) par litre, baissera de 57 wons supplémentaires par litre.

Les tarifs de l'essence (en haut) et du diesel dans une station-service à Séoul, le 17 juin 2022.

Comme de nombreux autres pays, la Corée du Sud est confrontée à une pression inflationniste croissante, d'autant plus que la guerre guerre russo-ukrainienne prolongée a fait grimper les cours du pétrole brut et des matières premières. La pression exercée sur les prix par la demande a également augmenté en raison de la reprise.

Les prix à la consommation en Corée du Sud ont bondi de 5,4% en glissement annuel en mai, la hausse la plus rapide en près de 14 ans, après avoir augmenté de 4,8% en avril.

En ce qui concerne l'utilisation des cartes de crédit pour les services de transport en commun, Choo a indiqué que le gouvernement prévoyait de doubler les taux de déduction d'impôt sur le revenu à 80% pour le second semestre de cette année.

Il prévoit également de fournir davantage de subventions aux conducteurs de camions de fret troublé par la forte augmentation des prix du diesel.

Le quota tarifaire sur les importations de carburant pour les vols intérieurs, actuellement à 3%, sera supprimé dans le but de soulager la pression à la hausse sur les tarifs aériens intérieurs.

Le ministre a assuré que le gouvernement «minimiserait» les hausses des frais d'utilité publique sous le principe de gel des frais ferroviaires, de service postal, d'eau et d'égouts au second semestre de 2022, tout en laissant la possibilité de hausses en électricité et en gaz.

«Le gouvernement fera des efforts intenses pour minimiser le rythme des hausses des tarifs de l'électricité et du gaz, qui sont sous pression haussière en raison de la flambée des coûts d'énergie mondiale», a-t-il souligné.

La société d'Etat Korea Electric Power Corp. (KEPCO) a appelé le gouvernement à lui permettre d'augmenter le prix de l'électricité pour le troisième trimestre, car les coûts énergétiques élevés ont fortement élargi ses pertes d'exploitation.

KEPCO a annoncé une perte d'exploitation record de 7.780 milliards de wons (6 milliards de dollars) au premier trimestre, soit davantage que la perte d'exploitation de 5.860 milliards de wons enregistrée pour 2021.

En mai, les prix de l'électricité, du gaz et de l'eau ont bondi de 9,6% sur un an, la plus forte augmentation depuis janvier 2010, mois où le gouvernement a commencé à compiler de telles données.

La semaine dernière, le ministère des Finances a fortement révisé à la hausse sa projection d'inflation de cette année à 4,7%, le plus haut niveau en 14 ans, par rapport aux 2,2% précédemment anticipés.

Des compteurs électriques sur le mur d'un bâtiment à Séoul, le 19 juin 2022.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page