Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'inflation devrait atteindre cette année son plus haut niveau en 14 ans

Actualités 21.06.2022 à 10h28

SEOUL, 21 juin (Yonhap) -- La Banque de Corée (BOK) a déclaré ce mardi qu'elle s'attendait à ce que l'inflation progresse à un rythme plus rapide que prévu et atteigne son plus haut niveau en 14 ans cette année, alors que les pressions sur les prix augmentent en raison de la hausse de la demande et d'un resserrement de l'approvisionnement.

La banque centrale a fourni des projections actualisées sur l'inflation dans un rapport sur les dernières situations de prix environ un mois après avoir fortement révisé à la hausse ses prévisions d'inflation pour cette année de 3,1% à 4,5%.

«La tendance future des prix devrait dépasser nos prévisions faites en mai compte tenu des changements dans diverses circonstances, y compris l'accélération des tarifs internationaux du pétrole», indique le compte rendu. «Il est possible que la croissance des prix de cette année dépasse le niveau (de 4,7 %) de 2008.»

«A l'avenir, les prix à la consommation poursuivront probablement leur mouvement à la hausse en restant au-dessus d'une hausse de 5% pour le moment, car les pressions inflationnistes augmentent à la fois du côté de l'offre et de la demande», a-t-il ajouté. La BOK prévoit également que l'inflation au troisième trimestre de cette année pourrait dépasser 5% pour la première fois depuis 2008.

Ces projections renouvelées sont intervenues alors que la Corée du Sud est confrontée à des pressions inflationnistes croissantes dues au rebond de la consommation suite à la pandémie, à des prix élevés du pétrole brut et des matières premières dans un contexte de perturbations de la chaîne d'approvisionnement aggravées par l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Les prix à la consommation du pays ont bondi de 5,4% en glissement annuel en mai, soit la hausse la plus rapide en près de 14 ans. La BOK a analysé que des facteurs externes, tels que la hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires, représentaient plus de la moitié du décompte de mai.

Dans un effort pour contenir l'inflation, la BOK a relevé son taux directeur d'un quart de point de pourcentage à 1,75% en mai, la cinquième augmentation depuis août de l'année dernière. D'autres relèvements de taux devraient intervenir dans les mois à venir sans relâche à court terme des pressions inflationnistes à la hausse.

Les taux d'intérêt aux Etats-Unis pourraient tôt ou tard devenir plus élevés que ceux de la Corée du Sud, ce qui pourrait précipiter les sorties de capitaux du pays à la recherche de rendements plus élevés.

Interrogé pour savoir si la BOK envisagera un «grand pas» consistant à augmenter son taux de 0,5 point de pourcentage à la fois après l'augmentation de 0,75 point des taux de la Fed américaine la semaine dernière, le gouverneur de la BOK, Rhee Chang-yong, a déclaré plus tôt que la banque centrale prendrait des décisions en analysant les contextes économique et de marché jusqu'au dernier moment.

Sa remarque a été interprétée comme laissant toutes les options de politique monétaire sur la table face aux risques croissants d'inflation. La BOK n'a pas relevé son taux d'intérêt de 0,5 point de pourcentage ou plus à la fois, car elle a généralement recours à des augmentations d'un quart de point de pourcentage lors de l'ajustement de la politique monétaire. La BOK tiendra sa prochaine réunion de fixation du taux le 13 juillet.

Le gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Rhee Chang-yong, dirige le jeudi 26 mai 2022 une réunion au siège de la banque centrale dans le centre de Séoul. (Photo fournie par la BOK. revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page