Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Fusée Nuri : le succès du lancement renforce la conquête de la Lune en 2031

Actualités 21.06.2022 à 17h16
La première fusée spatiale fabriquée grâce à des technologies sud-coréennes, Nuri ou KSLV-II, transportant cinq satellites, décolle du centre spatial de Naro à Goheung, dans la province du Jeolla du Sud, à 473 km au sud de Séoul, le mardi 21 juin 2022. (Pool photo)
La fusée spatiale sud-coréenne, Nuri ou KSLV-II, décolle du centre spatial de Naro à Goheung, dans la province du Jeolla du Sud, à 473 km au sud de Séoul, le mardi 21 juin 2022.

SEOUL, 21 juin (Yonhap) -- A la suite du succès du lancement de la fusée spatiale Nuri, ou Korea Space Launch Vehicle-II (KSLV-II), et de la mise en orbite des satellites à bord, les futurs projets spatiaux du pays prendront un élan avec la sophistication de la fusée, conçue localement avec des technologies sud-coréennes.

Le ministère de la Science et des TIC et l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) projettent de lancer quatre autres fusées Nuri jusqu'en 2027 et d'envoyer un module d'atterrissage lunaire en 2031. Le KARI a déjà engagé le montage de la fusée Nuri-III, ou KSLV-III, alors que ce projet de sophistication s'effectue avec un budget de 687,3 milliards de wons, soit environ 504,1 millions d'euros. Nuri mettra en orbite le petit satellite numéro 2 de nouvelle génération au début de 2023 puis un satellite ultraléger numéro 1 en 2024, une série de satellites ultralégers 2 à 6 en 2027 et 7 à 11 en 2027.

Le gouvernement projette de transmettre les technologies appliquées dans cette procédure de sophistication de la fusée Nuri aux secteurs civils afin d'encourager le développement de l'industrie aérospatiale du pays tractée par les entreprises privées. La Corée du Sud prévoit également de concevoir la fusée de nouvelle génération KSLV-III afin de réaliser ses projets de conquête spatiale de la Lune à la planète Mars. Avec un budget de 1.933 milliards de wons pour 2023-2031, le pays projette de concevoir une nouvelle fusée qui permettra de transporter un orbiteur d'atterrissage lunaire d'essai en 2030 puis d'envoyer le module d'atterrissage lunaire en 2031.

D'ores et déjà, le premier projet de cette conquête spatiale a été lancé avec l'envoi prévu d'un premier orbiteur lunaire appelé Danuri ou Korea Pathfinder Lunar Orbiter (KPLO) le 3 août prochain à 8h37 depuis les Etats-Unis. Cet orbiteur sera transporté par la fusée américaine Space X Falcon-9 pour une mise en orbite autour de la Lune 137 jours après le décollage.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page