Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre de l'Unification est prêt à s'entretenir avec son nouvel homologue nord-coréen

Actualités 21.06.2022 à 21h09

SEOUL, 21 juin (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification, Kwon Young-se, a déclaré ce mardi être prêt à rencontrer le nouveau responsable nord-coréen chargé des affaires intercoréennes «à tout moment et sous n'importe quel format» pour discuter des questions en suspens sur la péninsule coréenne.

Kwon a fait cette remarque lors de sa première conférence de presse depuis son entrée en fonction le mois dernier, évoquant la récente nomination de Ri Son-gwon, l'ancien ministre des Affaires étrangères du Nord, à la tête du département du Front uni (UFD) en charge des relations transfrontalières. Choe Son-hui a été promu au poste de ministre des Affaires étrangères, en remplacement de Ri, lors d'un remaniement annoncé par Pyongyang le 11 juin à la suite d'une réunion du Parti du travail.

«Je ferai de mon mieux pour faire passer les liens intercoréens actuellement gelés à une phase de dialogue», a déclaré Kwon. «En tant que ministre de l'Unification, je suis prêt à rencontrer le chef de l'UFD, Ri Son-gwon, à tout moment et sous n'importe quel format.»

Si cela se réalise, les deux parties pourraient discuter d'un large éventail de questions allant de la question nucléaire aux pourparlers sur la coopération en matière de soins de santé, a déclaré plus tard un haut responsable du ministère sous couvert d'anonymat.

«Certains observateurs disent que la nomination de Ri Son-gwon et Choe Son-hui, connus pour leur position ferme (vis-à-vis de Séoul et Washington), pourrait signifier un nouveau refroidissement dans les relations. Mais comme ils ont mené des négociations avec les Etats-Unis et la Corée du Sud, une situation complètement différente est également possible», a-t-il déclaré.

Le responsable a toutefois souligné que les remarques de Kwon ne suggéraient pas nécessairement qu'il faisait une proposition «officielle» de dialogue au Nord.

Sur la possibilité que le Nord effectue un autre essai nucléaire, Kwon a déclaré que Pyongyang semble être «physiquement prêt» et attend une «décision politique» de dernière minute pour le faire.

Le ministre a ajouté qu'il pense que les essais nucléaires pourraient être effectués «soudainement» ou qu'ils pourraient avoir lieu «après mars de l'année prochaine».

Le gouvernement sud-coréen étudie la possibilité d'imposer ses propres sanctions sur Pyongyang en cas d'essais nucléaires, a déclaré Kwon.

Le ministre de l'Unification Kwon Young-se répond aux questions des députés à l'Assemblée nationale dans l'ouest de Séoul, le 20 mai 2022.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page