Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les naissances au plus bas historique et un pic des décès en avril

Actualités 22.06.2022 à 14h10

SEOUL, 22 juin (Yonhap) -- Le nombre de bébés nés en Corée du Sud est tombé à un plus bas niveau record en avril dans un contexte de faible taux de natalité chronique, tandis que celui des décès a atteint un pic en raison du vieillissement rapide de la population et de la pandémie de Covid-19, a indiqué ce mercredi Statistique Corée (KOSTAT).

Au total, 21.124 bébés sont nés en avril, en baisse de 7% par rapport à l'année précédente, selon les données. Il s'agit du chiffre le plus faible pour tous les mois d'avril depuis 1981, lorsque l'agence de statistiques a commencé à compiler des données connexes.

La Corée du Sud est aux prises avec une baisse chronique du nombre de naissances, car de nombreux jeunes retardent ou renoncent à se marier ou à avoir des bébés dans un contexte de ralentissement économique et de prix élevés du logement, associés à l'évolution des normes sociales concernant les mariages.

Un centre public de soins postnatals dans la ville portuaire d'Ulsan, dans le sud-est du pays.

Le taux de fécondité total du pays, c'est-à-dire le nombre moyen d'enfants qu'une femme porte au cours de sa vie, a atteint un nadir à 0,81 l'année dernière, contre 0,84 il y a un an. C'était la quatrième année consécutive où le taux était inférieur à 1%. Le nombre de décès a culminé à un niveau record en avril, affecté par le vieillissement rapide et la pandémie de Covid-19, a indiqué KOSTAT.

Le nombre de décès s'est élevé à 36.697 pour le mois, en hausse de 46,3% par rapport à il y a un an. Il a augmenté pour le 14e mois consécutif en avril. C'était le bilan le plus haut pour un mois d'avril depuis 1983, lorsque l'agence a commencé à compiler des données connexes. Le taux d'avril représentait également la hausse la plus rapide sur un an.

La Corée du Sud a subi la pire vague du variant Omicron en mars, avec des infections quotidiennes passant à plus de 620.000 au milieu du mois. Les décès dus au Covid-19 ont atteint un niveau record de 469 le 24 mars. Alors que le nombre de décès a dépassé celui des naissances, la population du pays a diminué de 15.573 en avril, marquant le 30e mois consécutif de chute.

Le pays a signalé la première baisse naturelle de sa population en 2020, la tendance démographique sombre se poursuivant. La population totale du pays a diminué pour la première fois l'année dernière, en raison du faible taux de natalité, du vieillissement rapide et d'une réduction du nombre d'étrangers entrants pendant la pandémie.

Par ailleurs, le nombre de personnes se mariant a légèrement diminué de 0,4% en glissement annuel pour atteindre 15.795. Au milieu de la tendance à la baisse des mariages, davantage de personnes ont reporté ou retardé leurs noces en raison de la pandémie de Covid-19, a noté l'agence.

Les divorces ont chuté de 20,4% en glissement annuel à 7.198, en grande partie en raison d'un affaissement du nombre de mariages.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page