Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Lancement réussi d'un satellite d'aviation pour améliorer la précision du GPS

Actualités 23.06.2022 à 11h41
Des chercheurs et officiels regardent le lancement du Korea Augmentation Satellite System (KASS), le système d'augmentation par satellite du pays, à l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) dans la ville centrale de Daejeon, le jeudi 23 juin 2022. Le lancement a eu lieu dans un centre spatial à Kourou, en Guyane française.
Le lanceur spatial lourd, Ariane 5, qui transportera le satellite MEASAT-3d équipé d'un répéteur pour le système d'augmentation par satellite de la Corée du Sud. (Image fournie par le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 23 juin (Yonhap) -- Le lancement d'un satellite sud-coréen d'aviation destiné à améliorer la précision et la fiabilité des signaux du système de positionnement global (GPS) et la sécurité des vols, s'est effectué avec succès, a déclaré ce jeudi le ministère du Territoire, de l'Infrastructure et du Transport.

Le Korea Augmentation Satellite System (KASS), le premier système d'augmentation par satellite du pays et le septième au monde, a été lancé depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane française, jeudi à 6h50 (heure de Séoul), selon le ministère. Le satellite s'est séparé avec succès de la fusée Ariane 5 vers 7h18 après le détachement du carénage et du première étage de la fusée.

Pour le KASS, la Corée du Sud a loué le satellite de communication MEASAT-3d de la Malaisie pendant 15 ans. Le système peut réduire l'erreur de position du GPS à 1,0-1,6 mètre par rapport au niveau actuel de 15-33 mètres en temps réel pour assurer une meilleure fiabilité des informations à travers le pays. Le gouvernement projette de lancer un service pilote vers décembre avant la mise en service complète l'année prochaine, selon le ministère.

La Corée du Sud est le septième pays à avoir un système de satellites géosynchrones officiellement enregistré auprès de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), après les Etats-Unis, l'Union européenne, l'Inde, le Japon, la Russie et la Chine.

Le pays a développé le KASS depuis 2014 pour répondre aux normes internationales, à la topographie et à l'environnement du pays, selon l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI). Les chercheurs ont fait savoir qu'il projetaient de développer des satellites d'aviation avec des technologies locales d'ici 2035, en rappelant la forte dépendance actuelle vis-à-vis des technologies étrangères.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page