Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le déficit commercial se creusera en juin malgré le dynamisme des exportations

Economie 24.06.2022 à 10h30
Le premier vice-ministre de l'Economie et des Finances, Bang Ki-seon, dirige le vendredi 24 juin 2022 une réunion d'urgence avec les vice-ministres en charge des affaires économiques au complexe gouvernemental à Séoul.

SEOUL, 24 juin (Yonhap) -- Le gouvernement a prévu ce vendredi un creusement du déficit commercial en juin à cause notamment de la baisse du nombre de jours ouvrables et de la grève générale des camionneurs, malgré des exportations toujours dynamiques.

«Les exportations ont ralenti en juin à cause de facteurs ponctuels tels que la diminution de deux jours du nombre de jours ouvrables et de la grève menée par l'Union solidaire du transport de marchandises», a observé le premier vice-ministre de l'Economie et des Finances, Bang Ki-seon, lors d'une réunion d'urgence avec les vice-ministres en charge des affaires économiques. Des chauffeurs de camion syndiqués ont mené une grève de huit jours plus tôt ce mois-ci pour réclamer le prolongement d'un système de tarification leur garantissant des tarifs de transport minimums.

«Le déficit de la balance commercial devrait donc s'accroître légèrement en juin (par rapport au mois dernier)», a-t-il ajouté. La Corée du Sud a accusé un déficit commercial de 1,71 milliard de dollars en mai. Il a toutefois tempéré ses pronostics. «Les exportations sont en train de se rétablir rapidement après la fin de la grève de l'Union solidaire du transport de marchandises et restent dynamiques en continuant d'afficher une croissance à deux chiffres en moyenne journalière.»

Le vice-ministre des Finances a également promis de prendre des mesures pour que les consommateurs puissent ressentir rapidement les effets de la baisse de la taxe sur le carburant. Le gouvernement a annoncé dimanche dernier son plan d'étendre la réduction de la taxe sur la consommation de carburant à 37% par rapport aux 30% actuellement afin de contenir la pression inflationniste croissante.

Le gouvernement se concertera étroitement avec les raffineries et stations-service pour que celles-ci puissent abaisser leurs prix dans les meilleurs délais après les réductions de la taxe sur le carburant à partir du 1er juillet, a assuré le vice-ministre. En outre, il surveillera de très près les prix des produits agricoles, de la mer et du bétail, tout en gelant les prix des services publics régionaux au deuxième semestre.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page