Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre des Finances prévoit une inflation à 6% durant juin-août

Actualités 26.06.2022 à 16h55
Le ministre de l'Economie et des Finances, Choo Kyung-ho. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 26 juin (Yonhap) -- L'inflation devrait augmenter de 6% au cours de la période juin-août de cette année en raison de la hausse des prix du pétrole, des produits alimentaires et des matières premières dans le monde, a prédit ce dimanche le ministre de l'Economie et des Finances, Choo Kyung-ho.

«Une baisse des prix du pétrole au plan international pourrait offrir une pause à l'inflation galopante, car le bond des prix à la consommation est principalement encouragé par des facteurs externes. Mais nous pensons que la forte inflation se poursuivra pendant une bonne période de temps», a déclaré le ministre dans une émission télévisée sur l'économie.

Choo a assuré que le gouvernement plaçait la stabilisation des prix à la consommation avant toute autre chose et emploierait toutes les mesures possibles pour garder l'inflation sous contrôle.

La montée des prix à la consommation pourrait entraîner d'autres relèvements de taux d'intérêt de la part de la Banque de Corée (BOK). La banque centrale a augmenté le taux directeur d'un quart de point à 1,75% en mai, la cinquième hausse depuis août de l'année dernière. Elle a mis en garde contre d'autres valorisations dans le futur pour combattre l'inflation.

Concernant la dévaluation du won vis-à-vis du dollar, le ministre a dit que la monnaie coréenne n'était pas la seule devise à avoir plongé face au billet vert. «Ce n'est pas un facteur de crise propre à nous», a-t-il observé.

Jeudi, la monnaie locale a clôturé à 1.301,80 wons pour un dollar, le plus faible niveau en fin de séance depuis le 13 juillet 2009 (1.315 wons). La barre des 1.300 wons constitue le niveau de résistance symbolique qui n'avait pas été franchi depuis la crise financière mondiale de 2008-2009.

«Si le won chute davantage, les autorités pendront une action», a-t-il assuré, en précisant qu'une telle action pourrait être une intervention verbale ou une opération d'apaisement à travers laquelle la BOK injecterait des dollars sur le marché pour soutenir le won.

En mai, les prix à la consommation du pays ont bondi de 5,4% en glissement annuel, la plus forte progression en presque 14 ans et une accélération par rapport à l'accroissement de 4,8% en avril. Le ministre des Finances a récemment revu à la hausse sa prévision d'inflation 2022 à 4,7%, soit le niveau le plus élevé en 14 ans, après l'avoir fixé à 2,2% en décembre dernier.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page