Agence de presse Yonhap Go to Contents Go to Navigation

Covid-19 au Nord : moins de 8.000 cas suspects

Heure de publication27.06.2022 à 08h36

기사 본문 인쇄 및 글자 확대/축소
Un membre du personnel médical nord-coréen, portant un écran facial qui aurait été fabriqué en Chine, collecte des échantillons de tests de dépistage de nouveau coronavirus (Covid-19), sur cette image retransmise le vendredi 20 mai 2022 par la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Un membre du personnel médical nord-coréen, portant un écran facial qui aurait été fabriqué en Chine, collecte des échantillons de tests de dépistage de nouveau coronavirus (Covid-19), sur cette image retransmise le vendredi 20 mai 2022 par la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 27 juin (Yonhap) -- Les cas suspects additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Nord sont tombés en dessous de 8.000, maintenant ainsi son niveau inférieur à 10.000 pour le troisième jour consécutif, a rapporté ce lundi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Plus de 7.300 personnes ont montré des symptômes de fièvre sur la période de 24 heures jusqu'à 18h hier, a indiqué la KCNA, citant des données du QG d'Etat pour la prévention épidémique d'urgence. Aucune information sur le nombre de décès additionnels n'a été communiquée.

Le nombre total de cas de fièvre depuis fin avril s'élevait à plus de 4,72 millions samedi à 18h, dont plus de 4,71 millions se sont rétablis et au moins 13.840 reçoivent actuellement des soins, a ajouté l'agence.

Le 12 mai, la Corée du Nord a rapporté ses premiers cas de Covid-19 après avoir affirmé être exempte de coronavirus pendant plus de deux ans. Le nombre quotidien de cas de fièvre dans le pays est en baisse après avoir atteint un pic de 392.920 cas le 15 mai.

Le Nord a renforcé les efforts pour prévenir la propagation de la maladie durant la saison des pluies et établir «des tactiques et méthodes de traitement efficaces» pour faire face à une éventuelle nouvelle vague, a ajouté la KCNA.

L'agence officielle nord-coréenne a détaillé que «les laboratoires analysent actuellement des cas de l'épidémie intestinale en liaison avec les variants des virus malveillants, tout en concrétisant les tâches pour indentifier les caractéristiques des symptômes et leurs évolutions puis l'archivage des données obtenues.»

jhoh@yna.co.kr

(FIN)