Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Deux vétérans coréens du bataillon français décorés par la Légion d'honneur

Actualités 27.06.2022 à 18h27
Patrick Beaudouin (à g.), président de l'Association nationale des anciens combattants et amis des forces françaises de l'ONU en Corée, remet au sergent Park Dong-ha (à dr.) l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur, le lundi 27 juin 2022, à l'ambassade de France à Séoul.
Patrick Beaudouin (à g.), président de l'Association nationale des anciens combattants et amis des forces françaises de l'ONU en Corée, remet au caporal Park Mun-joon (à dr.) l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur, le lundi 27 juin 2022, à l'ambassade de France à Séoul.
L'ambassadeur français Philippe Lefort (à g.) pose avec le sergent Park Dong-ha (3e depuis la g.) et le caporal Park Mun-joon (4e depuis la g.), tous deux vétérans du bataillon français de l'ONU, au sein du 23e régiment d'infanterie américain, après leur avoir remis les insignes de chevalier de la Légion d'honneur, le lundi 27 juin 2022, à l'ambassade de France à Séoul.
Les insignes de chevalier de la Légion d'honneur de la France remises au sergent Park Dong-ha (à g.) et au caporal Park Mun-joon, lors de la cérémonie de remise tenue à la résident de l'ambassadeur de France en Corée, le lundi 27 juin 2022.

SEOUL, 27 juin (Yonhap) -- La France a remis à Park Dong-ha (sergent à l'époque) et Park Mun-joon (caporal), deux vétérans coréens de la guerre de Corée (1950-1953) ayant combattu dans un bataillon français, les insignes de chevalier de la Légion d'Honneur, la plus haute distinction française, ce lundi à la résidence de l'ambassadeur français à Séoul.

Le ministre des Patriotes et Vétérans sud-coréens, Park Min-sik, l'ambassadeur de France en Corée du Sud, Philippe Lefort, le président de l'association nationale des Anciens combattants et Amis des Forces françaises de l'ONU, Patrick Beaudouin, ont assisté à la cérémonie. Le chef de la direction des ressources opérationnelles du ministère de la Défense, Yoo Dong-joon, a salué la décoration des deux anciens combattants coréens.

Les deux soldats coréens ont été mobilisés en décembre 1950 à Daegu, cinq mois après le déclenchement de la guerre de Corée (juin 1950 – juillet 1953). Ils ont été affectés le 11 février 1951 au bataillon français rattaché au 23e Régiment de la 2e division d'infanterie des forces armées américaines en tant que fusiller-voltigeur et brancardier, sous le statut KATUSA (Forces coréennes augmentées à l'armée des Etats-Unis).

Les deux hommes ont été décorés de la médaille militaire française en mars 2021 pour leurs actions durant la guerre de Corée. «Ils ont connu les différentes batailles qui ont sublimé les exploits du bataillon français : la côte 1037, la colline Udusan, la bataille de Putchaetul, l'attaque de la côte 931, à Crève-cœur et l'attaque de la colline Arrow-Head», sans oublier la bataille de Jipyeong-ri ou Chipyoung-ni qui a brisé l'avancée de l'armée chinoise près de Yangpyoeng, dans la province du Gyeonggi, a cité l'ambassadeur Lefort.

Le ministre des Patriotes Park Min-sik a indiqué de son côté que «la France a envoyé quelque 3.400 soldats lorsque notre pays est tombé dans une crise sans précédente. La décoration aujourd'hui par la France des anciens combattants coréens qui ont versé leur sang aux côtés des Français a approfondi l'amitié entre nos deux pays», ajoutant que le gouvernement sud-coréen invitera aussi les 14 vétérans français et leurs proches l'an prochain pour que ce lien de sang se poursuive à l'avenir.

Parmi les deux vétérans, l'aîné (âgé de 94 ans) Park Dong-ha a déclaré que «Je suis très honoré d'être décoré par l'Etat français (de cet insigne) d'une valeur inestimable. Il faut que le ministère de la Défense et l'état-major de l'armée de terre sud-coréens reconnaissent les faits mais malheureusement ils ne le font pas». Park Mun-joon (91 ans) a remercié le gouvernement français qui n'a pas oublié les détails de leurs actions même après 72 ans alors que le gouvernement coréen ne les reconnaît pas.

A ce propos, le ministre des Patriotes a dit à l'agence Yonhap qu'il va se pencher sur la question, assurant que «nous allons exmaminer les détails en relation avec le gouvernement français.»

Propos recueillis par Jeong-hun Oh

(FIN)

Accueil Haut de page