Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le Sud demande au Nord d'informer avant d'évacuer des eaux des barrages frontaliers

National 28.06.2022 à 16h05

SEOUL, 28 juin (Yonhap) -- Avec l'arrivée de la saison des pluies, le ministère de l'Unification à Séoul a demandé ce mardi à la Corée du Nord d'informer à l'avance en cas d'ouverture des vannes des barrages situés dans les régions frontalières afin d'éviter les dégâts causés par la montée des eaux.

«La situation devient inquiétante, en particulier les inondations dans les régions frontalières à l'arrivée de la mousson d'été», a indiqué le ministère de l'Unification dans un message public adressé au Nord. Concernant cette demande de préavis pour l'évacuation des eaux des barrages, le ministère a précisé que «c'est une mesure basique afin de prévenir les dégâts matériels et humains dans les régions intercoréennes».

Actuellement, les canaux de communication intercoréens sont instables ou interrompus juste après leur contact régulier tenu ce matin à 8h. Il est fortement possible que les pluies diluviennes aient endommagé les lignes de communication entre les deux Corées, selon les explications du ministère du Sud. «Nous demandons d'une façon ouverte de donner un préavis (pour l'évacuation des eaux des barrages nord-coréens) compte tenu de la situation actuelle (d'interruption de la communication intercoréenne)», a détaillé le ministère.

Séoul va transmettre cette demande d'une façon formelle à travers les canaux de communication intercoréens après leur rétablissement. Depuis le week-end dernier, la Corée du Nord a subi de fortes pluies et certaines routes de villes et régions nord-coréennes ont été submergées par les eaux et des arbres ont été arrachés par des vents violents. Quant à Pyongyang ce mardi, certains quartiers ont reçu jusqu'à 150 mm de précipitations, déclenchant une alerte quant au niveau de l'eau de la rivière Potong, d'après le rapport de la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV).

Si les vannes des barrages nord-coréens situés dans les régions frontalières sont ouvertes vers le Sud sans préavis, de grandes quantités d'eau pourraient rapidement arriver au Sud et causer des dégâts importants. Le ministre de l'Unification, Kwon Young-se, s'est rendu au barrage de Gunnam, situé dans la ville frontalière de Yeoncheon de la province du Gyeonggi, ce mardi afin de s'assurer du niveau actuel de l'eau.

Le barrage de Gunnam situé à Yeoncheon dans la province du Gyeonggi, le mardi 28 juin 2022.
Des arbres sont déracinés à cause de vents violents et fortes pluies à Pyongyang, capitale nord-corénne, le samedi 25 juin 2022, rapporte le lendemain la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page