Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Hausse de 5% du salaire horaire minimum à 9.620 wons pour l'année prochaine

Actualités 30.06.2022 à 09h35
Park Joon-shik (à dr.), chef de la Commission du salaire minimum, échange une poignée de main avec Lee Dong-ho, secrétaire général de la Fédération des syndicats coréens (FKTU) au complexe gouvernemental à Sejong, le mercredi 29 juin 2022, après la huitième session plénière de la commission.

SEOUL, 30 juin (Yonhap) -- Les représentants des syndicats et du patronat sont convenus de fixer le salaire horaire minimum de l'année prochaine à 9.620 wons (7,41 dollars), soit une augmentation de 5% par rapport à cette année, ont fait savoir ce jeudi des officiels.

La Commission du salaire minimum, composée de neuf membres de chacune des trois parties, à savoir les syndicats, le patronat et le public général, est parvenue à l'accord mercredi soir lors d'une session plénière tenue au complexe gouvernemental à Sejong. Le nouveau montant se traduit par un salaire mensuel de 2,02 millions de wons. Il s'appliquera de manière égale à toutes les industries.

Au cours des négociations, la partie syndicale a réclamé une hausse significative par rapport aux 9.160 wons de cette année, en demandant de mettre en œuvre la promesse de l'administration précédente de Moon Jae-in d'augmenter le salaire horaire minimum à 10.000 wons.

Le patronat a de son côté appelé à un gel, invoquant les dégâts économiques causés par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), combinés avec les taux d'intérêt élevés, l'inflation et les forts taux de change. Le chiffre final a été proposé par les commissaires représentant les intérêts généraux après que les commissaires représentant les syndicats et le patronat ne sont pas parvenus à combler leur fossé et a été confirmé par un vote de 12 voix pour, 1 contre et 10 abstentions.

Tous les neuf commissaires du patronat ont quitté la salle après la décision de passer au vote. Quatre des neuf commissaires de la partie syndicale recommandés par la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) ont également quitté la salle en signe de protestation contre la proposition avant le vote.

Selon la loi, la commission doit présenter le nouveau salaire minimum au ministre du Travail qui devra l'annoncer officiellement le 5 août. C'est la première fois en huit ans que la commission donnait son verdict à temps. Le nouveau salaire entrera en vigueur le 1er janvier 2023. Sous le gouvernement Moon, le salaire minimum a augmenté de 16,4% en 2018, de 10,9% en 2019, de 2,9% en 2020 et du plus faible taux de 1,5% en 2021.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page