Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Retrait de la candidate au poste de ministre de la Santé

Actualités 04.07.2022 à 14h59
La candidate au poste de ministre de la Santé et des Affaires sociales, Kim Sung-hee. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 04 juil. (Yonhap) -- La candidate au poste de ministre de la Santé et des Affaires sociales Kim Seung-hee s'est retirée ce lundi suite à des allégations selon lesquelles elle a détourné des fonds politiques pour son utilisation personnelle.

L'annonce est intervenue quelques heures après que le président Yoon Suk-yeol a indiqué qu'il déciderait bientôt s'il nommera ou non Kim sur fond d'enquête du Parquet sur les allégations de mauvais usage de fonds politiques. Il s'agit du troisième retrait parmi les nominations de Yoon depuis son investiture en mai. Kim fait l'objet d'une enquête des procureurs pour avoir prétendument utilisé son fonds politique de députée pour payer l'assurance automobile de son mari et les frais de location de véhicule en violation de la loi connexe.

La candidate a nié tout agissement illégal, en disant qu'il y avait eu une erreur de comptabilité, mais a indiqué qu'elle démissionnait pour assumer la responsabilité de ces erreurs de gestion. «Quand il s'agit de la première exigence pour un officiel public nommé, je pense que les fonctionnaires sont des personnes qui traitent la question fondamentale de la nation, et sont responsables de la richesse du peuple», a mis en avant Yoon lors de son arrivée au bureau présidentiel. «Alors je pense que l'expertise et la compétence dans leur domaine de responsabilité sont les plus importantes.»

Yoon a également revendiqué que les personnes choisies sous son administration «ne peuvent pas être comparée avec celles du gouvernement précédent de Moon Jae-in à cet égard et également d'un point de vue éthique.» «Notre gouvernement est différent, alors je discuterai avec mes conseillers et collègues car les ministres désignés ont besoin de travailler rapidement et je projette de prendre une décision très vite», a-t-il fait savoir. Le poste de ministre de la Santé est l'un des derniers vacants pour composer le premier cabinet de Yoon.

La candidate au poste de ministre de l'Education Park Soon-ae a été nommée sur fond de controverse sur sa conduite en état d'ivresse. Yoon a également nommé le général de l'armée de terre Kim Seung-kyum au poste de chef du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS). Les nominations constituent les tâches les plus urgentes et importantes suite à son retour d'Espagne vendredi dernier, où il a assisté au sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan).

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page