Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le premier orbiteur lunaire sud-coréen transporté aux Etats-Unis pour un lancement en août

Actualités 05.07.2022 à 10h00

SEOUL, 05 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud a commencé ce mardi à transporter son premier orbiteur lunaire vers les Etats-Unis avant le lancement le mois prochain à l'aide d'une fusée SpaceX, ont indiqué des responsables.

Le pays prévoit de lancer le Korea Pathfinder Lunar Orbiter, également connu sous le nom de Danuri, à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX depuis la station de la Force spatiale de Cap Canaveral en Floride le 3 août à 8h24 (heure coréenne).

Selon le ministère de la Science et des TIC, Danuri a été envoyé de l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) à Daejeon, à 160 kilomètres au sud de Séoul, à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de la capitale, dans un conteneur spécialement conçu.

Le premier orbiteur lunaire du pays, Danuri, est prêt à partir vers la base américaine de lancement de Cap Canaveral aux Etats-Unis. Cet orbiteur sera transféré le 5 juillet 2022 pour son lancement à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX le 3 août prochain à 8h24. (Photo fournie par le KARI. Revente et archivage interdits).

L'orbiteur sera transporté à l'aéroport international d'Orlando et arrivera jeudi au centre spatial floridien. Il fera ensuite l'objet d'une maintenance, d'un assemblage et d'autres préparatifs de pré-lancement pendant environ un mois.

Danuri commencera à tourner autour de la Lune en décembre et mènera une mission d'un an pour l'observer à l'aide d'un éventail d'instruments, notamment des caméras et des magnétomètres. Il identifiera également les sites d'atterrissage potentiels pour les futures missions lunaires.

Le mois dernier, la Corée du Sud a lancé avec succès sa première fusée spatiale locale, Nuri, également connue sous le nom de KSLV-II, depuis le village côtier de Goheung, dans le sud du pays, menant avec succès une étape majeure du programme spatial national.

Le pays a lancé une étude de faisabilité préliminaire pour le successeur de la fusée Nuri, dans le but d'envoyer un module d'atterrissage lunaire sur la Lune en 2031.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page