Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

KDI : l'élan de la reprise économique freiné par les incertitudes externes

Actualités 07.07.2022 à 12h00
Les prix du gazole et de l'essence dans une station-service le mercredi 6 juillet 2022.

SEJONG, 07 juil. (Yonhap) -- L'élan de la reprise économique de la Corée du Sud a perdu sa vitesse en raison de la détérioration des conditions externes, comme la guerre entre l'Ukraine et la Russie et le resserrement des politiques monétaires dans les principales économiques, a fait savoir ce jeudi l'Institut coréen du développement (KDI).

Menée par les services, la demande locale s'est améliorée alors que les activités à l'extérieur ont augmenté grâce à la levée des restrictions antivirus, a déclaré le KDI dans un rapport mensuel d'évaluation économique.

«Cependant, comme les conditions manufacturières restent inertes à cause de l'affaiblissement des conditions extérieures, telles que les risques géopolitiques prolongés et le resserrement des politiques monétaires dans les principaux pays, le rythme de reprise est limité», a dit le rapport.

Les inquiétudes sur la stagflation, un mélange de stagnation de la croissance et d'inflation élevée, se sont intensifiées en raison des incertitudes économiques accrues liées à la guerre prolongée entre la Russie et l'Ukraine et aux hausses de taux agressives de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les exportations ont augmenté de 5,4% en glissement annuel en juin grâce à la demande robuste pour les puces et produits pétroliers, en enregistrant une expansion en glissement annuel pour le 20e mois consécutif. Mais le pays a connu un déficit commercial pour le troisième mois consécutif en juin en raison de la hausse des prix des énergies.

Les secteurs des puces et d'autres produits technologiques, forces motrices de la croissance économique, ont vu leur production diminuer à cause des conditions extérieures qui se dégradent, selon le rapport du KDI.

Les craintes d'une récession mondiale se sont intensifiées au cours des dernières semaines en raison de préoccupations selon lesquelles le resserrement monétaire agressif pourrait faire entrer l'économie américaine en récession. Le mois dernier, le ministère de l'Economie et des Finances a abaissé ses perspectives de croissance économique 2022 à 2,6%, en prévoyant une inflation de 4,7% cette année.

La Corée du Sud fait également face à des pressions inflationnistes dues à la flambée des prix du pétrole et à la reprise de la demande. Les prix à la consommation ont augmenté de 6% sur un an en juin, la plus forte hausse en près de 24 ans et une progression par rapport à l'augmentation de 5,4% en mai.

L'inflation élevée augmente la possibilité de voir la BOK augmenter davantage le taux d'intérêt directeur la semaine prochaine afin de la maîtriser. Certains experts prévoient que la banque centrale procédera à une révision à la hausse sans précédent du taux de 50 points de base lors de la réunion politique du 13 juillet. La BOK a relevé le taux d'intérêt directeur cinq fois d'un quart point de pourcentage chaque fois depuis août 2022.

La BOK a revu à la baisse sa prévision de croissance à 2,7% pour cette année, tout en anticipant une augmentation de 4,5% des prix à la consommation.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page