Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le syndicat de Renault Korea va lancer un vote de grève

Actualités 12.07.2022 à 15h54
Un rassemblement des syndiqués de Renault Korea (Photo d'archives Yonhap)

Un rassemblement des syndiqués de Renault Korea (Photo d'archives Yonhap)

BUSAN, 12 juil. (Yonhap) -- Le syndicat des travailleurs de Renault Korea Motors a prévu de lancer un vote de grève demain en raison de l'échec des négociations salariales et de l'accord social avec la direction pour cette année. Le vote a été décidé lors de la 12e assemblée plénière des délégués tenue hier et le syndicat a déclaré l'entrée dans le conflit du travail à la fois.

Le vote se déroulera à partir de demain et si le résultat est positif pour une grève, le syndicat saisira le 15 juillet prochain la Commission nationale des relations du travail (NLRC) à Sejong pour une médiation entre la direction et le syndicat, une procédure légale et formelle avant d'entamer une grève générale. Si la médiation de la NLRC n'aboutit pas à un consentement à l'amiable, le syndicat obtiendra le droit légal de mener une grève.

La direction a proposé une augmentation du salaire mensuel de base de 60.000 wons (soit environ 46 euros) chaque année pour les trois ans à venir, ainsi qu'un accord sur plusieurs années au lieu de mener des négociations salariales chaque année. Côté syndicat, les exigences pour cette année sont une augmentation du salaire mensuel de 97.472 wons (environ 74 euros) et l'abolition du système de pic des salaires. Le syndicat refuse également d'établir un accord social s'étalant sur plusieurs années en estimant que cela serait nuisible aux activités syndicales.

Concernant les négociations salariales et sur l'accord social 2020-2021, la direction et le syndicat sont tombés d'accord pour un gel des salaires avec une prime de 8,3 millions de wons (environ 6.300 euros) en échange d'un gel des salaires. Cet accord a été approuvé par un vote des syndiqués en septembre 2021 avec 55% des voix pour.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page