Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Samsung envisage de construire 11 usines aux USA sur 20 ans

Actualités 22.07.2022 à 14h55

SEOUL, 22 juil. (Yonhap) -- Samsung Electronics Co. a lancé l'idée d'investir près de 200 milliards de dollars pour construire 11 usines de puces supplémentaires aux Etats-Unis au cours des deux prochaines décennies, ont révélé ce vendredi des documents déposés auprès de l'Etat du Texas.

L'investissement proposé est décrit dans les demandes du géant sud-coréen de la technologie déposées auprès des districts scolaires de Taylor et Manor, demandant des allégements fiscaux pour la construction potentielle de 11 nouvelles installations de fabrication de puces dans l'Etat, neuf à Taylor et deux à Austin.

Samsung possède déjà une grande usine de puces à Austin, alors qu'il construit actuellement une usine de 17 milliards de dollars dans la ville voisine de Taylor.

Le site pour une usine de fabrication de puces à Taylor, au Texas. (Image fournie par Samsung Electronics. Revente et archivage interdits)

Le plus grand fabricant de puces mémoire au monde n'a aucunement garanti qu'il s'engageait à réaliser l'investissement proposé de 192,1 milliards de dollars.

«Nous n'avons pas de plans de construction spécifiques pour le moment, cependant, les applications du chapitre 313 à l'Etat du Texas font partie d'un processus de planification à long terme de Samsung pour évaluer la viabilité de la construction potentielle d'usines de fabrication supplémentaires aux Etats-Unis», a fait savoir la firme dans un communiqué.

Le chapitre 313 «permet aux districts scolaires publics d'offrir des incitations fiscales aux entreprises qui investissent dans leurs communautés», selon le bureau du contrôleur du Texas. Et il doit expirer à la fin de l'année, ce qui signifie que les entreprises doivent présenter une nouvelle demande afin de continuer à bénéficier du programme fiscal.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a salué la proposition. «Cet investissement potentiel apportera des milliards de capitaux supplémentaires pour continuer à développer notre climat des affaires de classe mondiale et notre main-d'œuvre diversifiée et hautement qualifiée», a-t-il mis en avant dans un communiqué.

Abbott a également exhorté le Congrès américain à adopter la loi CHIPS (Creating Helpful Incentives to Produce Semiconductors for America) afin d'aider les Etats-Unis à cimenter «une chaîne d'approvisionnement sécurisée en semi-conducteurs, qui est vitale pour l'économie et la sécurité nationale de notre pays».

L'usine de puces de Samsung Electronics à Austin, au Texas, le 30 mars 2021. (Photo fournie par Samsung Electronics. Revente et archivage interdits)

En mars, Samsung a appelé Washington à donner aux fabricants de puces étrangers une chance égale de concourir pour les incitations de l'Etat en vertu de la loi afin d'augmenter la capacité de production et de résoudre la pénurie persistante de puces.

Washington devrait «veiller à ce que toutes les entreprises éligibles soient en mesure de concourir pour les incitations du CHIPS Act afin de poursuivre des projets de semi-conducteurs aux Etats-Unis sur un pied d'égalité, quel que soit leur pays de constitution», a souligné Samsung dans un document soumis au département américain du Commerce.

De cette façon, la loi pourrait atteindre ses objectifs d'«augmentation de la capacité des semi-conducteurs aux Etats-Unis», a affirmé Samsung, en encourageant «de nouveaux investissements de capitaux privés dans l'écosystème des semi-conducteurs».

Samsung gère des opérations de fabrication aux Etats-Unis depuis plus de quatre décennies et emploie plus de 20.000 Américains.

La loi CHIPS vise à renforcer le volume et les capacités de fabrication de puces aux Etats-Unis et à renforcer les chaînes d'approvisionnement, pour finalement restaurer ses prouesses de fabrication.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page