Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Kim Jong-un avertit l'administration Yoon en parlant d'«anéantissement»

Corée du Nord 28.07.2022 à 14h07
Discours de Kim Jong-un
Commémoration
Kim Jong-un

SEOUL, 28 juil. (Yonhap) -- Le numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, a averti hier le président sud-coréen Yoon Suk-yeol, suite à ses propos sur une «attaque préemptive» face aux provocations balistiques nord-coréennes, en affirmant que «si (le Sud) effectue une telle tentative dangereuse, il y aura immédiatement une réplique des forces puissantes et l'administration Yoon et ses armées seront anéantis.»

Lors d'une intervention à un évènement tenu à Pyongyang pour le 69e anniversaire de l'armistice, ou trêve de la guerre de Corée (1950-1953), signé le 27 juillet 1953, appelé «jour de la Victoire» en Corée du Nord, Kim Jong-un a fait sa première apparition en public après 19 jours d'absence. Alors ces propos directs et truculents, sans modération, de Kim Jong-un contre l'administration Yoon sont les premiers depuis l'investiture du président Yoon en mai dernier.

«Le gouvernement sud-coréen et les voyous des armées cherchent l'affrontement militaire contre nous et s'ils croient vraiment détruire une partie de nos forces armées d'une manière préemptive en mobilisant des moyens militaires, ce serait une rêverie», a dit Kim, d'après un rapport publié ce jeudi matin par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Kim a fustigé le chef d'Etat du Sud en l'appelant par son nom et non pas par son titre : «Il est devenu impossible de rester assis et de regarder les conduites vulgaires et la témérité de Yoon Suk-yeol et les voyous militaires», ajoutant que «s'ils continuent à avoir leurs mauvaises conduites et à menacer notre sécurité, faisant monter les tensions militaires et causant nos exercices d'auto-défense, ils paieront le coût qu'ils méritent.»

Il a poursuivi ses propos en confirmant que «nous disposons d'armes capables et complètement prêtes à répondre à toutes les crises et nous sommes en position de mobiliser complètement et rapidement avec précision nos propres forces avec une vocation quant à la dissuasion nucléaire de notre pays.»

«Ces types chantent sans aucune pudeur ''la paix par la force'' et ''la force qui garantit la sécurité'' et ont vanté qu'ils pourraient procéder à des ''attaques préemptives'' pour neutraliser la force de dissuasion de notre pays», a-t-il dit pour jeter le discrédit sur le Sud.

«Ils essaient de récupérer l'infériorité de leurs forces armées […] en s'efforçant d'introduire des moyens stratégiques des Etats-Unis à une grande échelle et d'étendre plusieurs types d'exercices de guerre de divers objectifs», a poursuivi le numéro un nord-coréen. «Les fanfarons et les conduites vulgaires multicolores de ces types sud-coréens représentent leur angoisse fatidique de vivre sous le nez d'un pays détenteur d'armes nucléaires.»

Kim a aussi déclaré que le Sud ne surmonterait jamais l'infériorité de ses forces militaires vis-à-vis du Nord en faisant des remarques sur le système de défense à trois axes visant à répondre aux menaces balistiques et nucléaires nord-coréennes.

Vis-à-vis des Etats-Unis, Kim a indiqué que «je reconfirme que la République populaire démocratique de Corée (RPDC) est complètement prête à répondre à tous les affrontements militaires avec les Etats-Unis», en ajoutant que «si les Etats-Unis continuent à heurter l'image de notre pays et à empiéter sur notre sécurité et nos intérêts, ils devront se résigner à avoir de plus grandes inquiétudes et crises.»

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page