Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

BTS : les autorités militaires évoquent un «service alternatif» plutôt qu'une exemption

Actualités 01.08.2022 à 18h16
Le chef de l'Administration des effectifs militaires (MMA), Lee Ki-shik, à l'Assemblée nationale, le lundi 1er août 2022.

SEOUL, 01 août (Yonhap) -- La question de l'exemption du service militaire des membres du groupe de K-pop Bangtan Boys (BTS) a été traitée ce lundi lors d'une réunion plénière du Comité parlementaire de la défense de l'Assemblée nationale, au cours de laquelle le chef de l'Administration des effectifs militaires (MMA), Lee Ki-shik, a fait preuve de prudence mais a évoqué un «service alternatif».

Lee a répondu à la question du député du Parti du pouvoir du peuple (PPP) Sung Il-jong sur ce sujet sensible, disant «nous sommes en train d'examiner le dossier» et ajoutant «grosso modo, nous regardons le dossier dans le cadre d'un service alternatif.»

Lee a confié que «le rajout des exploits des artistes populaires (aux critères d'exemption du service militaire) peut casser le principe d'exemption et on l'examine avec prudence».

Le ministre de la Défense, Lee Jong-sup, a exhorté l'importance de «la recherche d'une solution qui n'affecte pas la justesse, l'équité et le nombre des effectifs militaires» et a réitéré sa position prudente, expliquant «les membres de BTS assumeront leur obligation sous le drapeau mais il pourrait y avoir des moyens de leur permettre de participer à des concerts à l'étranger et de garantir leur entraînement en groupe.»

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page