Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Blinken réaffirme l'engagement de Washington envers le TNP

Corée du Nord 02.08.2022 à 09h05

WASHINGTON/SEOUL, 02 août (Yonhap) -- Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a souligné ce lundi (heure américaine) l'importance du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), citant les menaces posées par la Corée du Nord et l'Iran. Le haut diplomate américain a réitéré que le monde était confronté à un «moment critique» au milieu des craintes d'un potentiel essai nucléaire nord-coréen.

«Et nous nous réunissons donc à un moment critique. La République populaire démocratique de Corée (RPDC ou la Corée du Nord) continue d'étendre son programme nucléaire illégal et poursuit ses provocations continues contre la région», a déclaré Blinken, s'adressant à la 10e Conférence d'examen du TNP au siège de l'ONU à New York.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken tient une conférence de presse à New York, le 1er août 2022. (Image capturée sur le site Web du département d'Etat. Revente et archivage interdits)

«Alors que nous nous réunissons aujourd'hui, Pyongyang se prépare à effectuer son septième essai nucléaire. L'Iran reste sur la voie de l'escalade nucléaire», a-t-il ajouté. Séoul et Washington ont averti que le Nord semblait avoir terminé «tous les préparatifs» d'un essai nucléaire qui sera leur septième tentative et qu'il ne faisait peut-être que considérer le meilleur moment.

Pyongyang a effectué son sixième et dernier essai nucléaire en septembre 2017. Le pays reclus s'est retiré du TNP en janvier 2003. Blinken a indiqué que les Etats-Unis n'utiliseraient pas d'armes nucléaires, à moins que cela ne soit nécessaire pour se défendre et défendre leurs alliés. «Tant que les armes nucléaires existent, le rôle fondamental des armes nucléaires américaines est de dissuader les attaques nucléaires contre les Etats-Unis, contre nos alliés et partenaires», a-t-il assuré.

«Les Etats-Unis n'envisageraient l'utilisation d'armes nucléaires que dans des circonstances extrêmes pour défendre les intérêts vitaux des Etats-Unis et de leurs alliés et partenaires», a ajouté Blinken. Il a noté que le traité était confronté à de nombreux défis. «C'est un moment critique pour le TNP», a alerté Blinken alors qu'il s'adressait plus tard à des journalistes à New York.

«C'est aussi un défi, parce que différentes parties de ce régime sont contestées, et bien sûr, nous le voyons particulièrement dans le domaine de la non-prolifération. Premièrement, nous avons des défis posés par l'Iran, par la Corée du Nord, et maintenant de différentes manières par la Russie», a-t-il ajouté. «Cela fait maintenant 50 ans que cela est appliqué. Cela a fait une grande différence dans le monde en rendant le monde plus sûr, le rendant moins dangereux», a-t-il mis en avant.

«Ainsi (dans) les 30 prochains jours, le travail accompli ici par des pays du monde entier pour réaffirmer le Traité sur la non-prolifération, le renforcer, renforcer chacun de ses piliers ; le désarmement, la non-prolifération et l'utilisation pacifique ; est plus vital qu'il ne l'a jamais été», a insisté Blinken.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page