Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Netflix : «Carter» est de l'action pure, selon son réalisateur Jung Byung-gil

Sport/Culture 02.08.2022 à 16h41

SEOUL, 02 août (Yonhap) -- Le cinéaste Jung Byung-gil a déclaré ce mardi que sa prochaine production originale Netflix, «Carter», est le film bourré d'action dont il a rêvé, rempli de scènes à couper le souffle allant des affrontements physiques aux combats d'hélicoptères.

«Carter» parle d'un agent amnésique nommé Carter, joué par Joo Won, qui reçoit l'ordre d'amener une fille en Corée du Nord pour servir d'antidote à une pandémie qui a frappé la péninsule coréenne. Sans aucun souvenir de son passé et une voix mystérieuse dans ses oreilles qui lui donne des ordres, il doit retrouver son identité et terminer sa mission à temps.

Le nouveau thriller d'action de Jung vient après le film «The Villainess» (2017), bien connu pour sa séquence d'action en plan-séquence au début. Le réalisateur a déclaré que son premier film original Netflix est un «film d'action à une scène et à une coupe», avec des combats physiques, des fusillades et des cascades en hélicoptère.

Une scène du film «Carter». (Image fournie par Netflix. Revente et archivage interdits)
Une scène du film «Carter». (Image fournie par Netflix. Revente et archivage interdits)
Une scène du film «Carter». (Image fournie par Netflix. Revente et archivage interdits)
Le réalisateur Jung Byung-gil (à g.) et l'acteur Joo Won de «Carter» posent devant la caméra le 2 août 2022. (Photo fournie par Netflix. Revente et archivage interdits)

«Toutes les scènes d'action ont été filmées en une seule prise», a souligné Jung lors d'une conférence de presse à Séoul. «S'il y avait une erreur sur le plateau, il fallait recommencer depuis le début. Cela prenait beaucoup de temps et d'efforts.»

Il a indiqué qu'il a minimisé l'utilisation d'images générées par ordinateur pour les effets spéciaux lors du tournage de cascades difficiles, y compris le grand bain de sang dans l'ouverture, ainsi que des combats aériens en hélicoptère et en parachutisme, dans le film de 134 minutes. Pour tourner les cascades en parachute, les acteurs et les directeurs de la photographie ont sauté en parachute des dizaines de fois pour produire des scènes d'une minute.

«Je voulais rendre les séquences d'action plus rapides et moins ennuyeuses car ce sont des scènes à coupe unique», a-t-il expliqué. «J'ai donc essayé de nouvelles techniques de caméra, en variant les angles, en utilisant des drones et des caméras portatives.»

Le réalisateur a rendu hommage à l'acteur principal Joo Won pour avoir accompli lui-même les cascades périlleuses. «Il a fait la plupart des scènes sans doublure», a-t-il mis en avant. «Après avoir regardé ce film, vous penserez que Joo est la meilleure star d'action.» Joo, qui est devenu célèbre avec la série télévisée d'action d'époque «Bridal Mask» (2012), a déclaré avoir pris environ 7 kg et s'être fait couper les cheveux afin d'incarner Carter, un agent coréano-américain de la CIA, alors qu'il a participé à un programme d'entraînement de quatre mois pour réaliser ses propres cascades.

«J'attends cette œuvre depuis longtemps», a déclaré Joo, ajoutant que «Carter» est son premier projet de film depuis le thriller «Fatal Intuition» (2015). «Je me suis préparé pour ce projet pendant quatre mois, en m'entraînant pour les scènes d'action et en me mettant en forme.» «Carter» sera disponible ce vendredi sur Netflix.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page