Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul compte participer à la réunion préliminaire «Chip 4»

Actualités 08.08.2022 à 13h50

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- Concernant l'adhésion à l'alliance en matière de production de semi-conducteurs, appelée «Chip 4», un haut responsable du gouvernement a affirmé ce lundi que «notre gouvernement participera à la réunion préliminaire dans le but de servir au mieux notre intérêt national».

La participation de la Corée du Sud à cette réunion pour l'alliance envisagée entre puissances dans les semi-conducteurs, impliquant les Etats-Unis, la Corée du Sud, le Japon et Taïwan, est considérée par la Chine comme un bloc visant à contrer son influence dans les chaînes d'approvisionnement mondiales.

Un autre officiel du gouvernement a par ailleurs confirmé à l'agence de presse Yonhap le fait que le ministère des Affaires étrangères avait communiqué aux Etats-Unis l'intention de Séoul de se joindre à la réunion qui doit avoir lieu fin août ou début septembre.

La Corée du Sud a rejeté le qualificatif «alliance» exclusive concernant le groupe et l'a décrit comme un dialogue de coopération sur les chaînes d'approvisionnement en semi-conducteurs.

Les discussions lors de la réunion préliminaire devraient se concentrer sur l'établissement de l'ordre du jour détaillé du Chip 4, la définition du champ de participation de chaque pays et le choix d'un nom officiel pour le groupe. Le responsable présidentiel a précisé que la Corée du Sud déciderait de le rejoindre officiellement en fonction des résultats de la réunion.

A ce sujet, le président Yoon Suk-yeol au retour de ses vacances d'une semaine a répondu ce matin à une question d'un journaliste en disant que le gouvernement est en train d'examiner la question selon l'intérêt national.

Le président Yoon Suk-yeol (2e depuis la g.) et le président américain Joe Biden (à g.) visitent une usine de puces de Samsung Electronics à Pyeongtaek, à 70 kilomètres au sud de Séoul, le vendredi 20 mai 2022, guidés par Lee Jae-yong, le dirigeant de facto du groupe Samsung et vice-président de Samsung Electronics.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page