Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

«Chip 4» ne vise pas à exclure la Chine, selon le ministère de l'Industrie

Actualités 08.08.2022 à 20h19

SEOUL, 08 août (Yonhap) -- La Corée du Sud examine sa participation à l'alliance dans le secteur des semi-conducteurs dirigée par les Etats-Unis, appelée «Chip 4», dans la perspective de l'intérêt national et n'a aucune intention de former un groupe qui excluerait la Chine, a déclaré ce lundi le ministre de l'Industrie.

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Lee Chang-yang, a fait cette remarque alors que l'on craint que la participation de la Corée du Sud à «Chip 4» pourrait provoquer des frictions avec la Chine, son plus grand partenaire commercial, s'il devient un groupe excluant Pékin.

«Chip 4» est une alliance envisagée entre puissances dans le secteur des semi-conducteurs, impliquant les Etats-Unis, la Corée du Sud, le Japon et Taïwan, et considérée comme un bloc visant à contrer l'influence de la Chine dans les chaînes d'approvisionnement mondiales.

«Nous déciderons (de rejoindre Chip 4) uniquement d'un point de vue économique et stratégique pour l'intérêt national. Nous n'envisageons d'exclure aucun pays ou créer un groupement exclusif», a déclaré Lee aux journalistes.

Le ministre a indiqué que le pays continuera à chercher à coopérer dans le secteur de la production de semi-conducteurs avec la Chine à «différents niveaux».

La Corée du Sud a décidé de participer à la réunion préliminaire de Chip 4 qui devrait avoir lieu fin août ou début septembre.

Lors de la réunion, Séoul prévoit d'exprimer son opinion sur la direction «souhaitable» que devrait prendre l'alliance, a déclaré Lee.

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Lee Chang-yang, prend la parole lors d'une session parlementaire à l'Assemblée nationale, le 29 juillet 2022. (Pool phto)

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Lee Chang-yang, prend la parole lors d'une session parlementaire à l'Assemblée nationale, le 29 juillet 2022. (Pool phto)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page