Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Yoon renouvelle sa promesse d'honorer les personnes qui se sont sacrifiées pour la nation

Actualités 14.08.2022 à 16h54
Le président Yoon Suk-yeol prononce le dimanche 14 août 2022 un discours au cimetière national de Séoul, à l'occasion d'une cérémonie marquant le transfert des restes de 17 combattants de l'indépendance de la Corée vers le cimetière national de Daejeon.

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol a réaffirmé ce dimanche sa détermination à créer une nation où ceux qui se sont sacrifiés pour le pays sont honorés comme il se doit, un jour avant le jour de la Libération, qui célèbre la libération de la péninsule coréenne de la domination coloniale japonaise de 1910 à 1945.

«Le gouvernement veillera à ce qu'il n'y ait pas une once de négligence dans l'hommage rendu à ceux qui se sont sacrifiés et dévoués pour la nation et le peuple», a déclaré Yoon dans un discours prononcé lors d'une cérémonie tenue au cimetière national de Séoul pour marquer le transfert des restes de 17 combattants de l'indépendance vers le cimetière national de Daejeon, environ 160 km au sud de la capitale.

«Ce dont nous devons nous souvenir jusqu'à la fin sont les héros qui sont tombés pour l'indépendance de notre pays», a déclaré Yoon.

Les dépouilles, qui se trouvaient auparavant dans un cimetière du nord de Séoul, ont été enterrées cet après-midi au cimetière national de Daejeon, la veille du jour de la Libération, après avoir été déposées au cimetière national de Séoul pendant trois jours pour la commémoration. Cela porte à 360 le nombre de combattants de l'indépendance inhumés au cimetière national de Daejeon.

«La liberté dont nous jouissons pleinement repose sur le sacrifice de ceux qui ont donné leur vie pour la liberté et l'indépendance de notre patrie, malgré la sinistre réalité et le désespoir de l'ère coloniale japonaise», a déclaré Yoon, qui a mentionné les noms des 17 combattants de l'indépendance et leur combat contre la domination coloniale japonaise.

Après avoir assisté à la cérémonie ce matin, Yoon a également rendu visite au domicile d'un ancien soldat de l'armée de libération de la Corée, aujourd'hui âgé de 97 ans, dans le sud-est de Séoul.

mathieu@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page