Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Augmentation record des revenus des ménages mais faible propension à consommer au T2

Economie 18.08.2022 à 19h13
(Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 18 août (Yonhap) -- Les revenus des ménages sud-coréens ont augmenté à un rythme record au deuxième trimestre grâce aux aides gouvernementales liées au nouveau coronavirus (Covid-19) mais leur propension à consommer est tombée à un niveau historiquement bas à cause de la forte inflation, ont montré ce jeudi des données de Statistique Corée (KOSTAT).

Les ménages ont gagné en moyenne 4,83 millions de wons (3.700 dollars) par mois durant la période avril-juin, en hausse de 12,7% par rapport au même trimestre de l'année dernière, selon les données. Il s'agit de la plus forte augmentation en glissement annuel depuis 2006, année où KOSTAT a commencé à recueillir de telles données. Les revenus des ménages ont augmenté pour le quatrième trimestre consécutif.

Au deuxième trimestre, les revenus des ménages ont progressé grâce à l'amélioration du marché de l'emploi et à la fourniture de compensations de l'Etat aux commerces frappés par la pandémie, a expliqué l'agence. La levée des restrictions antivirus a également aidé à redynamiser le secteur des services en personne, une filière durement frappée par l'épidémie de Covid-19.

Les revenus salariaux ont augmenté de 5,3% sur un an à une moyenne de 2,89 millions de wons par mois. Les revenus mensuels moyens à travers les activités commerciales ont crû de 14,9% à 927.000 wons, ont montré les données.

Les revenus de transfert soutenus par des aides du gouvernement ont également bondi de 61,5% sur un an à 679.000 wons alors que le gouvernement a offert des compensations aux petits commerçants pour les pertes causées par les restrictions antivirus, au moyen d'un budget supplémentaire record de 62.000 milliards de wons mis en place en mai.

Malgré cette hausse des revenus, la propension moyenne à consommer des ménages, mesurée par la part des dépenses de consommation dans le revenu disponible, a reculé pour le quatrième mois consécutif alors que l'inflation importante et les taux d'intérêt élevés ont réduit leur pouvoir d'achat.

La propension moyenne à consommer s'est élevée à 66,4%, en baisse de 5,2 points de pourcentage par rapport à l'année dernière. Il s'agit du chiffre le plus bas pour un deuxième trimestre depuis 2006.

La consommation des ménages a affiché la plus forte augmentation en 12 ans au deuxième trimestre, les consommateurs ayant dépensé davantage en raison des prix élevés de produits et services, ont montré les données.

Les dépenses de consommation des ménages ont augmenté en moyenne de 5,8% sur un an à 2,62 millions de wons. Cela dit, les dépenses de consommation réelles des ménages, une fois ajustées avec l'inflation, n'ont progressé que de 0,4% en glissement annuel, la plus faible croissance en 15 mois.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page