Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul inquiet de la nouvelle loi sur les crédits d'impôt pour les véhicules électriques

International 18.08.2022 à 20h16

SEOUL, 18 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a fait part de ses préoccupations concernant une nouvelle loi américaine qui prévoit des incitations fiscales pour les véhicules électriques fabriqués en Amérique du Nord uniquement, a déclaré ce jeudi un responsable du ministère des Affaires étrangères.

«Comme les révisions des subventions aux véhicules électriques, incluses dans la loi sur la réduction de l'inflation, sont susceptibles de violer non seulement l'accord de libre-échange entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, mais aussi les règles de l'Organisation mondiale du commerce, nous avons examiné (la question) et exprimé nos préoccupations aux Etats-Unis par divers canaux», a déclaré le responsable.

Le ministère continuera à travailler en étroite coordination avec les autorités compétentes pour aider les entreprises sud-coréennes à bénéficier d'un «traitement non discriminatoire», a ajouté le responsable.

Le projet de loi de 430 milliards de dollars, promulgué mardi par le président américain Joe Biden, prévoit d'étendre les subventions fiscales aux acheteurs de VE, mais uniquement pour les VE assemblés en Amérique du Nord. Le projet de loi contient également des dispositions visant à empêcher les VE de bénéficier de ces avantages s'ils sont équipés de batteries ou de composants de batteries fabriqués à partir de minéraux produits en Chine.

Les principaux constructeurs automobiles sud-coréens, dont Hyundai Motor Co. et Kia Corp. ont fait part de leurs préoccupations concernant cette loi, car ils fabriquent leurs VE phares, tels que la Ioniq 5 et l'EV6, dans des usines en Corée du Sud et les expédient à l'étranger.

Cette loi pourrait porter un coup sérieux à Hyundai Motor et à Kia à un moment où leurs modèles phares de VE ont de plus en plus de succès aux Etats-Unis et sur les marchés européens ces dernières années.

Photo fournie par Hyundai Motor Co. le 21 mai 2022 montrant le gouverneur de la Géorgie Brian Kemp (à gauche) et le président de Hyundai Motor Jang Jae-hoon se serrant la main après avoir signé un accord sur la construction d'une usine de véhicules électriques en Géorgie, aux Etats-Unis.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page