Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul anticipera le traitement de la dette extérieure à court terme et des flux de capitaux

Economie 19.08.2022 à 09h39

SEOUL, 19 août (Yonhap) -- La Corée du Sud a déclaré ce vendredi qu'elle prévoyait de s'attaquer de manière préventive à l'augmentation de la dette extérieure à court terme et à la volatilité des flux de capitaux transfrontaliers, car une incertitude économique extérieure accrue pourrait poser des risques pour sa solidité extérieure.

Le gouvernement a également déclaré que le rythme de l'affaiblissement de la devise sud-coréenne par rapport au dollar américain n'était pas rapide, comparé aux autres principales devises telles que le yen et l'euro.

«La solidité extérieure de la Corée du Sud reste relativement bonne, même au milieu d'une incertitude mondiale accrue. Mais le ralentissement économique mondial, la volatilité des prix de l'énergie et la hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) pourraient également poser des risques pour la solidité extérieure», a expliqué le ministère de l'Economie et des Finances.

Les inquiétudes concernant les fuites de capitaux ont augmenté alors que les hausses de taux agressives de la Fed ont fait grimper les taux d'intérêt américains au-dessus des coûts d'emprunt de la Corée.

Les sorties de capitaux risquent d'affaiblir davantage la devise coréenne face au dollar, exerçant une pression à la hausse sur l'inflation. Le won a baissé d'environ 10% pour un dollar jusqu'à présent cette année.

Afin de lutter contre les risques de manière préventive, Séoul a annoncé qu'il prévoyait d'encourager les institutions publiques à émettre des obligations à long terme libellées en devises afin de réduire la dépendance à l'égard de la dette à court terme.

Les autorités appliqueront également de manière «flexible» des mesures macroprudentielles, y compris des règles sur les positions de change à terme des banques, dans le but de freiner les mouvements de capitaux transfrontaliers excessifs.

La dette extérieure de la Corée du Sud a atteint un niveau record au deuxième trimestre, sous l'effet d'une augmentation des engagements à court terme dans un contexte de volatilité croissante des marchés financiers.

La dette extérieure du pays s'élevait à 662 milliards de dollars fin juin, en hausse de 7,9 milliards de dollars par rapport à trois mois plus tôt, selon les données de la Banque de Corée (BOK).

Sa dette à court terme qui arrive à échéance dans un an a augmenté de 8,9 milliards de dollars sur le trimestre pour atteindre 183,8 milliards de dollars.

«La dette à court terme du pays a augmenté cette année, tirée par les banques, mais les banques locales ont une capacité suffisante pour rembourser la dette extérieure, compte tenu de la situation de leurs liquidités en devises», a fait savoir le ministère.

Séoul anticipera le traitement de la dette extérieure à court terme et des flux de capitaux - 1

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page