Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud et les Etats-Unis débutent l'exercice Ulchi Freedom Shield

Actualités 22.08.2022 à 19h05

SEOUL, 22 août (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis ont commencé ce lundi un exercice militaire conjoint Ulchi Freedom Shield (UFS), précédemment suspendu il y a quatre ans, les alliés s'efforçant de renforcer leur défense contre les menaces militaires de la Corée du Nord.

L'exercice, qui se déroulera jusqu'au 1er septembre, comprend plusieurs exercices d'urgence, tels que des manœuvres simultanées sur le terrain, qui n'avaient pas été organisées ces dernières années.

Les alliés sont restés vigilants quant à la possibilité que Pyongyang entreprenne des provocations sous prétexte de réagir à leur exercice, que le régime a décrié comme une répétition de guerre.

Basé sur un concept de guerre totale, l'exercice comporte trois éléments clés: un exercice de simulation informatique de poste de commandement, un entraînement sur le terrain et les exercices de défense civile Ulchi. Il se déroulera en deux parties: le premier segment comprendra des exercices visant à repousser les attaques nord-coréennes et à défendre l'agglomération de Séoul, tandis que le second segment sera consacré aux opérations de contre-attaque.

Selon le ministère de la Défense, les exercices de l'UFS répondront à divers scénarios réels, notamment la découverte d'engins explosifs improvisés dans des centrales nucléaires, un incendie dans une usine de semi-conducteurs, la paralysie d'un réseau bancaire, une attaque terroriste dans un aéroport et des attaques de drones.

L'exercice comprend également l'évaluation de la capacité opérationnelle totale (FOC), une procédure importante du transfert envisagé, sous conditions, du contrôle opérationnel en temps de guerre (OPCON) de Washington à Séoul.

Dans le cadre de l'UFS, la marine et le personnel de l'armée, de la police, des pompiers et d'autres agences ont participé à un programme d'entraînement conjoint sur la lutte contre les menaces chimiques, biologiques, radiologiques et terroristes dans un port d'Incheon, à l'ouest de Séoul, ont indiqué des responsables de la marine.

Le site de propagande nord-coréen Ryomyong a publié un commentaire dénonçant l'exercice allié comme une action «pitoyable» contre une puissance nucléaire et une «dangereuse provocation militaire».

Youtube

https://youtu.be/g7vM2_UYML0

Cette photo, prise le 16 août 2022, montre des hélicoptères d'attaque à l'installation militaire américaine Camp Humphreys, à Pyeongtaek, à 70 km au sud de Séoul.

Cette photo, prise le 16 août 2022, montre des hélicoptères d'attaque à l'installation militaire américaine Camp Humphreys, à Pyeongtaek, à 70 km au sud de Séoul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page