Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Rejet de l'appel de l'ex-président Lee Myung-bak contre la vente de sa maison

Actualités 23.08.2022 à 10h29

SEOUL, 23 août (Yonhap) -- La Cour suprême a rejeté un recours déposé par l'ancien président Lee Myung-bak pour annuler la vente par le Parquet de sa maison visant à percevoir les amendes qu'il a été condamné à payer dans une affaire de corruption, ont indiqué ce mardi des sources.

Les procureurs ont fait vendre aux enchères la maison de Lee dans l'arrondissement de Gangnam à Séoul l'année dernière afin de percevoir une amende après que la Cour suprême a finalisé une peine de 17 ans de prison contre l'ex-chef de l'Etat pour corruption en 2020 ainsi qu'une amende de 13 milliards de wons (9,6 millions de dollars) et une confiscation de 5,7 milliards de wons.

Lee a intenté une action en justice administrative contre la vente, arguant que c'était injuste étant donné que la maison appartenait à parts égales à lui et à sa femme. Le tribunal supérieur a rejeté mardi l'appel de Lee, confirmant le rejet de l'affaire par deux tribunaux inférieurs.

L'ancien president Lee Myung-bak.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page