Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Retour à la normale pour le Festival international du film de Busan cette année

Actualités 07.09.2022 à 18h20

SEOUL, 07 sept. (Yonhap) -- Le Festival international du film de Busan (BIFF) se tiendra comme avant le mois prochain après des années perturbées par la pandémie de nouveau coronavirus, sans distanciation sociale lors de tous les événements, y compris les cérémonies d'ouverture et de clôture, ont déclaré les organisateurs ce mercredi.

Le plus grand festival de cinéma d'Asie se tiendra du 5 au 14 octobre dans la ville portuaire de Busan, dans le sud du pays, et présentera 243 films de 71 pays. La sélection 2022 sera projetée dans sept cinémas de Busan, dont le Busan Cinema Center, lieu principal du BIFF.

Tous les événements et projections se dérouleront à pleine capacité, comme lors des années pré-pandémie.

L'année dernière, la cérémonie d'ouverture s'est déroulée dans le strict respect des directives de distanciation sociale, tandis que les salles de cinéma devaient laisser un siège libre entre les spectateurs.

Le film iranien «Scent of Wind» de Hadi Mohaghegh sera projeté en ouverture, et le film «A Man» du réalisateur japonais Kei Ishikawa clôturera le festival.

Deux films seront projetés lors de la prestigieuse présentation de gala: «Nobody's Hero» du Français Alain Guiraudie et «Scarlet» de l'Italien Pietro Marcello.

Dans la section «Nouveaux courants» de la compétition, 20 films, dont «A Wild Roomer» du réalisateur sud-coréen Lee Jeong-hong, «Shivamma» de Jaishankar Aryar (Inde) et «Thousand and One Nights» de Nao Kubota (Japon), se disputeront le prix.

Neuf séries dramatiques, dont «Yonder» du réalisateur sud-coréen Lee Joon-ik, «Connect» du cinéaste japonais Takeshi Miike et la mini-série «The Kingdom Exodus» de Lars von Trier, seront présentées dans la section «On Screen», créee l'année dernière pour présenter des séries originales de qualité produites par des plateformes de streaming, telles que Netflix.

Une scène du film «Scent of Wind». (Photo fournie par le Festival international du film de Busan. Archivage et revente interdits)

Une scène du film «Scent of Wind». (Photo fournie par le Festival international du film de Busan. Archivage et revente interdits)

Poster du 27e Festival international du film de Busan. (Archivage et revente interdits)

Poster du 27e Festival international du film de Busan. (Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page