Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud et les Etats-Unis discuteront de la loi sur la réduction de l'inflation

Actualités 13.09.2022 à 19h49

SEOUL, 13 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis tiendront cette semaine des discussions de niveau opérationnel sur les moyens de minimiser l'impact de la loi américaine sur la réduction de l'inflation (IRA), qui pourrait peser sur les véhicules électriques sud-coréens en raison de ses incitations fiscales discriminatoires, a déclaré ce mardi le chef du commerce.

L'IRA, signé par le président américain Joe Biden en août, accorde un crédit d'impôt pouvant atteindre 7.500 dollars pour chaque acheteur d'un véhicule électrique (VE) assemblé en Amérique du Nord, faisant craindre que Hyundai Motor Co. et Kia Corp. perdent du terrain sur le marché américain, car ils assemblent leurs VE dans des usines en Corée du Sud avant de les exporter.

Les deux pays sont convenus la semaine dernière de lancer des pourparlers de haut niveau à ce sujet lors de la réunion entre le ministre du Commerce Ahn Duk-geun et la représentante américaine au commerce (USTR), Katherine Tai.

«Les deux nations lanceront une réunion de niveau directeur plus tard cette semaine sur la question», a déclaré Ahn aux journalistes à Séoul après un voyage d'une semaine aux Etats-Unis.

«Il n'est pas facile d'un point de vue pratique de modifier la loi avant les élections de mi-mandat aux Etats-Unis en novembre. Mais nous restons ouverts à toutes les possibilités et recherchons diverses mesures pour trouver des solutions avec le Congrès américain et son gouvernement», a-t-il ajouté.

Ahn a ajouté qu'il devrait rencontrer à nouveau Tai la semaine prochaine en marge d'une réunion du Groupe des 20 (G20) des ministres du Commerce, tout en s'engageant à travailler en étroite collaboration avec les nations dans la même position sur cette question, y compris l'Union européenne.

Poignée de main

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page