Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul cherche une solution «politique» à la loi américaine sur l'inflation

International 21.09.2022 à 08h24

WASHINGTON/SEOUL, 21 sept. (Yonhap) -- Le gouvernement sud-coréen espère trouver une solution «politique» à la nouvelle loi américaine sur l'inflation qui exclut les véhicules électriques (VE) assemblés en Corée du Sud des avantages fiscaux de l'administration américaine, a dit mardi le ministre sud-coréen de l'Industrie, Lee Chang-yang.

Lee a fait cette déclaration peu après son arrivée à Washington pour une rencontre avec la secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo. «Le fond de la Loi sur la réduction de l'inflation est que c'est une loi qui a été légiférée par le Congrès, (ce qui signifie que) des discussions entre les administrations n'auront sans doute pas d'impact direct sur le Congrès», a fait remarquer le ministre sud-coréen.

Le ministre de l'Industrie, Lee Chang-yang, parle à la presse à son arrivée à l'aéroport international de Washington-Dulles, en Virigine, le 20 septembre 2022.

«Il n'est pas facile de traiter la question d'un point de vue économique comme elle a été traitée avec un point de vue politique», a-t-il ajouté. La nouvelle loi prévoit un crédit d'impôt pouvant atteindre 7.500 dollars pour chaque acheteur d'un nouveau VE assemblé en Amérique du Nord, excluant ainsi tous les VE montés en Corée du Sud.

Séoul n'a cessé de souligner que la nouvelle loi américaine pouvait constituer une violation de l'accord de libre-échange Corée du Sud-Etats-Unis, qui est censé garantir un traitement égal pour tous les produits du pays partenaire. La loi pourrait aussi être contraire au principe de nation la plus favorisée, qui est basé sur l'idée que les pays doivent traiter tous leurs partenaires de manière égale, selon les officiels de Séoul.

Les Etats-Unis ont reconnu les problèmes potentiels liés à cette loi et ont été d'accord pour former un canal de dialogue direct avec Séoul pour traiter ce sujet, ont ajouté les officiels, dont le ministre du Commerce, Ahn Duk-geun, qui s'est rendu dans la capitale américaine plus tôt ce mois-ci.

«La Loi sur la réduction de l'inflation a été légiférée en un temps très court et donc (les Etats-Unis) ont en quelque sorte échoué à rassembler les points de vue des parties concernées comme la Corée du Sud, le Japon et l'UE. Et les efforts de l'administration (américaine) pourraient ne pas aboutir à une révision», a prévenu Lee, en soulignant le besoin d'élaborer une solution «politique».

«Je projette de négocier avec une méthode différente cette fois-ci. Au lieu de parler ou de me plaindre des dommages, je projette plutôt de pointer les types de problèmes et d'erreurs qu'il y a dans la loi afin qu'ils créent une controverse au sein du gouvernement (américain)», a-t-il également dévoilé.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page