Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Yoon et Kishida conviennent de la nécessité d'améliorer les relations

Actualités 22.09.2022 à 16h18
Corée du Sud-Japon
Corée du Sud-Japon

Le président Yoon Suk-yeol échange une poignée de main avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida avant leur sommet bilatéral le mercredi 21 septembre 2022 (heure locale) à New York.

NEW YORK/SEOUL, 22 sept. (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol et le Premier ministre japonais Fumio Kishida se sont rencontrés à New York ce mercredi (heure locale) pour un sommet bilatéral simplifié de 30 minutes sans ajustement préalable des sujets de discussions. Ils se sont mis d'accord sur «la nécessité d'améliorer les relations bilatérales».

Yoon s'est rendu sur le lieu de l'évènement auquel participait Kishida, les amis du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) à New York vers 12h25 et cette rencontre s'est achevée vers 12h56. Il s'agissait du premier sommet bilatéral entre les deux pays depuis l'investiture de Yoon.

Dans un briefing écrit publié juste après cette rencontre, le bureau présidentiel a indiqué que «les deux dirigeants sont d'accord sur la nécessité d'améliorer les relations bilatérales en résolvant les problématiques entre les deux pays», ordonnant aux gouvernements respectifs d'accélérer les dialogues diplomatiques. «Les deux dirigeants projettent également de continuer leur dialogue», a détaillé le bureau présidentiel.

Quant au sujet nucléaire concernant la Corée du Nord, le bureau présidentiel a noté que «les deux ont partagé leurs préoccupations sérieuses sur le programme nucléaire nord-coréen, incluant l'éventualité d'un 7e essai nucléaire ainsi que la législation des armes nucléaires». Ils «se sont mis d'accord pour coopérer afin de protéger les valeurs universelles partagées avec l'ensemble de la communauté internationale comme la liberté, la démocratie, les droits de l'Homme et l'Etat de droit.»

Un officiel du bureau présidentiel a estimé que «c'est un premier pas pour réaliser des résultats concrets», en ajoutant que «malgré l'existence des divers conflits entre les deux pays, il est extrêmement significatif que les deux dirigeants se soient rencontrés pour faire un premier pas».

Le ministère japonais des Affaires étrangères a également publié un communiqué confirmant la rencontre de 30 minutes entre les deux hommes à New York en utilisant le mot «entretien» et non le terme «sommet» en japonais. Les médias japonais ont cité ce terme en disant que le gouvernement japonais ne percevait pas cette réunion comme «formelle».

Pourtant, le ministère japonais a indiqué que «les deux dirigeants se sont accordés sur le point de reconnaître ensemble l'importance de mener des coopérations bilatérales et trilatérales entre la Corée du Sud et le Japon ainsi qu'entre les deux pays voisins et les Etats-Unis dans la situation géopolitique stratégique actuelle», en ajoutant qu'«ils ont été d'accord pour coopérer plus étroitement afin de faire face à la Corée du Nord» et que le président Yoon apportera son soutien pour la résolution des affaires de kidnapping (de Japonais par la Corée du Nord)».

Le gouvernement japonais a aussi noté que «les deux dirigeants ont partagé la nécessité d'avoir des relations bilatérales plus saines afin de résoudre les actualités et d'avoir des relations entre les deux pays plus orientées vers l'avenir sur la base de l'amitié établie en 1965, l'année où les deux pays ont restauré les relations diplomatiques». Il a été ajouté que les deux dirigeants se sont mis d'accord pour une accélération du dialogue diplomatique entre leurs ministères des Affaires étrangères.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page