Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Les envoyés nucléaires sud-coréen et américain préoccupés par la nouvelle politique du Nord

International 22.09.2022 à 20h53
Le représentant spécial pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne Kim Gunn (à g.) échange une poignée de main avec son homologue américain Sung Kim lors d'une réunion-déjeuner à Séoul, le jeudi 22 septembre 2022. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 22 sept. (Yonhap) -- Les envoyés nucléaires en chef de la Corée du Sud et des Etats-Unis ont exprimé ce jeudi leurs «sérieuses préoccupations» sur la menace nucléaire nord-coréenne et se sont engagés à répondre de manière décisive si Pyongyang effectue un autre essai nucléaire, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Kim Gunn, représentant spécial pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, a tenu un entretien à Séoul avec son homologue américain Sung Kim pour évaluer la situation de sécurité après que le Nord a adopté une loi autorisant l'utilisation préventive d'armes nucléaires en cas de menace imminente contre le régime.

«Les deux côtés ont partagé de graves craintes sur la menace nucléaire croissante de la Corée du Nord en légalisant une stratégie nucléaire agressive qui baisse fortement les barrières de l'usage du nucléaire», a indiqué le ministère dans un communiqué. Ils ont partagé l'opinion selon laquelle la nouvelle loi «pose une menace sérieuse», alors qu'elle donne au régime Kim Jong-un des conditions pour lancer une frappe nucléaire préventive, selon le ministère.

Les envoyés ont noté qu'à travers une réunion bilatérale de haut niveau sur la dissuasion élargie, les alliés ont dit clairement que toute attaque nord-coréenne pourrait faire face à une «réponse décisive et sans précédent» avec «l'engagement de sécurité ferme des Etats-Unis».

Ils ont également évalué que Pyongyang était prêt à effectuer un septième essai nucléaire «n'importe quand» et ont promis de maintenir une forte posture de défense combinée pour dissuader les provocations additionnelles du Nord. Sung Kim a rencontré séparément le ministre de l'Unification Kwon Young-se plus tôt dans la journée avant de quitter Séoul, selon les officiels.

Plus tard dans la journée, Kim Gunn a également rencontré Elizabeth Rosenberg, secrétaire adjointe au financement du terrorisme et aux crimes financiers au département du Trésor américain, pour discuter des sanctions contre la Corée du Nord, a indiqué le ministère dans un communiqué distinct.

Ils sont convenus de travailler conjointement pour bloquer la tentative de Pyongyang de se procurer des fonds illégaux pour ses programmes d'armement par le biais de travailleurs informatiques nord-coréens à l'étranger ou de vols de crypto-monnaies, a-t-il ajouté.

rainmaker0220@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page