Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : le port du masque à l'extérieur n'est plus obligatoire mais recommandé aux groupes à haut risque

Actualités 26.09.2022 à 10h24
Levée complète de l'obligation du port du masque à l'extérieur. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 26 sept. (Yonhap) -- Le port du masque à l'extérieur n'est plus obligatoire même pour les grands rassemblements de plus de 50 personnes à compter d'aujourd'hui mais les autorités sanitaires le recommandent toujours pour les groupes à haut risque comme les personnes âgées et dans les environnements propices au rejet de gouttelettes de salive.

En octobre 2020, le gouvernement avait rendu obligatoire le port du masque dans les transports en commun, lors des manifestations et dans les établissements médicaux et de soins de santé dans le but d'empêcher la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19) avant d'étendre cette obligation dans tous les espaces extérieurs, où il est difficile de maintenir la distance de deux mètres, en avril 2021. Il a ensuite levé l'obligation du port du masque à l'extérieur sauf pour les grands rassemblements de 50 personnes ou plus en mai dernier et a décidé de mettre fin ce lundi à cette exigence dont les contrevenants se voyaient infliger une amende de 100.000 wons (70,4 dollars) pour tous les espaces extérieurs, y compris lors des événements sportifs et culturels à l'extérieur sur fond de recul de la vague épidémique.

Cela dit, l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA) recommande de porter le masque aux personnes manifestant des symptômes de Covid-19 et aux groupes à haut risque comme les personnes âgées, immunodéprimées et non vaccinées. Le port du masque est également recommandé dans les espaces à forte densité où un grand volume de gouttelettes de salive est susceptible d'être rejeté dans l'air.

«La mesure restrictive qui pouvait déboucher sur une amende est levée mais une pratique volontaire individuelle est toujours nécessaire selon la situation, notamment pour les groupes à haut risque ou les personnes en contact avec ces groupes», a souligné la KDCA.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page