Agence de presse Yonhap Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Coronavirus : les nouveaux cas au plus bas en 2 mois, levée complète de l'obligation de masque à l'extérieur

Heure de publication26.09.2022 à 16h35

기사 본문 인쇄 및 글자 확대/축소
Enfants sans masque
Enfants sans masqueDes écoliers sans masque de protection ont un cours d'éducation physique et sportive dans la cour de récréation de leur école élémentaire à Séoul, le 26 septembre 2022, le jour de la levée complète de l'obligation du masque à l'extérieur.
Personnes sans masque
Personnes sans masqueDes personnes sans masque de protection traversent un passage piéton au carrefour de Gwanghwamun, dans le centre de Séoul, le lundi 26 septembre 2022, le jour de la levée complète de l'obligation du masque à l'extérieur. Le port du masque à l'extérieur dans les rassemblements de plus de 50 personnes, les concerts, les spectacles et les évènements sportifs n'est plus obligatoire.

SEOUL, 26 sept. (Yonhap) -- Les cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud sont retombés à leur plus bas niveau en plus de deux mois ce lundi alors que la vague épidémique montre un ralentissement et le gouvernement a complètement levé l'obligation du port du masque à l'extérieur.

Le pays a rapporté 14.168 nouvelles infections, dont 220 cas importés, portant le nombre total de cas à 24.634.296, a indiqué l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Il s'agit du chiffre le plus faible depuis le 11 juillet, jour où le décompte journalier a été de 12.672. Le dernier chiffre marque aussi une baisse par rapport aux 25.792 cas enregistrés la veille et aux 19.389 contaminations signalées il y a une semaine.

La vague épidémique provoquée par la propagation d'un variant Omicron hautement contagieux est en recul après avoir culminé à plus de 180.000 à la mi-août.

Aujourd'hui, la nation a ajouté 33 décès dus au Covid-19, portant le total à 28.246. Le nombre de patients gravement malades a atteint 427, en hausse de 11 par rapport à la veille, selon la KDCA.

Conformément à l'apaisement de la vague épidémique, le gouvernement a complètement levé ce lundi l'obligation du port du masque à l'extérieur ce lundi.

La Corée du Sud avait rendu obligatoire le port du masque dans les transports en commun, lors des manifestations et dans les établissements médicaux et de soins de santé en octobre 2020 avant d'étendre en avril 2021 cette obligation à tous les espaces extérieurs où il est difficile de maintenir une distance de deux mètres entre les personnes.

Elle a ensuite levé partiellement l'obligation du port du masque à l'extérieur en mai en la maintenant seulement pour les grands rassemblements de 50 personnes ou plus et les événements de taille comme les rencontres sportives et les concerts sous peine d'une amende de 100.000 wons (70,4 dollars).

Le Premier ministre Han Duck-soo a dit que le pays était en train de «surmonter un moment crucial» de la résurgence du Covid-19 et assouplirait les mesures antivirus progressivement après des consultations avec les experts.

«Porter le masque est toujours nécessaire sur une base volontaire selon la situation. Il est notamment nécessaire pour les groupes à haut risque et pour les personnes en contact avec ces groupes», a noté un officiel de la KDCA.

Cela dit, l'obligation du port du masque à l'intérieur restera en place pour l'instant à cause des risques de la grippe saisonnière et d'autres maladies contagieuses, selon des experts.

«Lever toutes les règles liées au port du masque à l'intérieur en même temps minimiserait la confusion. Cela pourrait être fait après que la septième vague sera passée et la situation aura été stabilisée», a estimé Jung Ki-suck, conseiller civil auprès du groupe de travail du gouvernement sur la pandémie.

Il s'est montré défavorable à l'assouplissement de l'obligation du port du masque à l'intérieur en plusieurs étapes même si certains experts appellent le gouvernement à alléger les règles pour les jeunes enfants afin d'assurer leur développement linguistique et pour d'autres raisons liées à la santé.

«Personne n'est sûr du moment et de l'ampleur de la prochaine vague épidémique», a noté Jung en mettant en avant le besoin de mettre en place des préparations minutieuses face à la septième vague.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés