Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Incident de micro : les informations «différentes de la réalité» ont nui à l'alliance, selon Yoon

Actualités 26.09.2022 à 22h43

SEOUL, 26 sept. (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol a déclaré ce lundi que les informations «différentes de la réalité» sur des remarques capturées par un micro ont endommagé l'alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, alors qu'il répondait à la controverse.

La semaine dernière, Yoon a été entendu dans une vidéo en train de faire une remarque de manière privée à ses conseillers à New York qui aurait inclus des mots vulgaires. Bien que l'enregistrement ne soit pas clair en raison du bruit environnant, beaucoup pensent que Yoon parlait du Congrès américain et du président Joe Biden car les sous-titres d'une chaîne de télévision indiquaient cela.

Mais le bureau de Yoon a rejeté plus tard cette version, soulignant qu'il n'a pas mentionné le Congrès américain ni Biden, et a dit à la place qu'il serait embarrassé si l'Assemblée nationale contrôlée par l'opposition refuse les 100 millions de dollars qu'il s'est engagé à donner au Fonds mondial.

«Endommager l'alliance avec des informations différentes de la réalité peut mettre le peuple en danger», a indiqué Yoon à des journalistes, en ajoutant que ces rapports incorrects doivent être clairement vérifiés.

Le ministre des Affaires étrangères Park Jin, qui était avec Yoon lorsqu'il a fait ces remarques controversées, a déclaré ce lundi à la chaîne de télévision JTBC qu'il n'avait pas entendu le président prononcer de mots vulgaires.

«Il y avait un nombre incroyable de personnes là-bas. Et il y avait toutes sortes de bruits», a-t-il déclaré.

Park a répété la position du bureau présidentiel selon laquelle Yoon exprimait probablement son inquiétude que l'Assemblée nationale ne rejette son engagement de contribuer 100 millions de dollars au Fonds mondial, ce qui le laisserait dans l'embarras, car d'autres pays, comme l'Allemagne, la France et le Canada, ont fait des engagements neuf ou dix fois plus importants.

«Aucune mention n'a été faite des partis au pouvoir ou de l'opposition», a-t-il dit. «Normalement, dans le cas des Etats-Unis, on l'appellerait Congrès, pas Assemblée nationale.»

Yoon est rentré à Séoul samedi après une tournée dans trois pays qui l'a conduit à Londres pour les funérailles d'Etat de la reine Elizabeth II, à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies (ONU) et au Canda pour un sommet avec le Premier ministre Justin Trudeau.

A New York, Yoon a demandé à Biden de résoudre les préoccupations de la Corée du Sud sur la Loi sur la réduction de l'inflation des Etats-Unis, qui pourrait donner un impact négatif aux véhicules électriques fabriqués en Corée du Sud. Yoon a déclaré à des journalistes que Biden avait «bien compris» la position de la Corée du Sud sur la loi.

Le chef de l'Etat a également tenu une réunion informelle avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida à New York, marquant la première réunion bilatérale entre la Corée du Sud et le Japon en près de trois ans.

Cette rencontre a fait renaître l'espoir d'une amélioration des relations tendues en raison de questions historiques, dont le travail forcé, l'esclavage sexuel et d'autres sujets liés à la colonisation japonaise (1910-1945).

Yoon a indiqué qu'il chercherait «fortement la normalisation des relations Corée-Japon, quelles que soient les difficultés».

«Après tout, les entreprises coréennes et japonaises sont impatientes de voir une normalisation des relations entre les deux pays», a indiqué Yoon. «Je suis certain que si les relations Corée-Japon se normalisent, les sociétés des deux pays investiront les unes dans les autres pour créer plus d'emplois et aider les deux pays à se développer davantage.»

Le président Yoon Suk-yeol arrive à son bureau, le 26 septembre 2022.

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page