Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le PD dépose une motion de destitution du ministre des Affaires étrangères

National 27.09.2022 à 16h56
Le chef du groupe parlementaire du Parti démocrate, Park Hong-keun (au c.), prend la parole lors d'une réunion du parti à l'Assemblée nationale, le mardi 27 septembre 2022.

SEOUL, 27 sept. (Yonhap) -- Le principal parti d'opposition, le Parti démocrate (PD), a déposé une motion de destitution du ministre des Affaires étrangères Park Jin, renforçant ainsi ses attaques contre le président Yoon Suk-yeol sur l'usage de mots vulgaires durant son voyage à l'étranger la semaine dernière.

La motion devrait être adoptée à l'Assemblée nationale comme le PD détient 169 sièges parlementaires sur les 299 au total. Cependant, ce sera seulement symbolique car elle n'est pas juridiquement contraignante et Yoon n'a pas l'obligation de la respecter.

Le PD a décrit la visite au Royaume-Uni, à New York et au Canada comme un fiasco diplomatique avec des gaffes et bévues, dont le fait qu'il n'a pas réussi à se rendre devant le cercueil de la reine Elizabeth II avant les funérailles d'Etat et l'absence d'un résultat réel au sommet avec le Japon.

Mais la plus grande gaffe a été l'utilisation de mots vulgaires qui ont été capturés par un micro durant le séjour à New York. Bien que l'enregistrement ne soit pas clair en raison du bruit environnant, beaucoup pensent que Yoon parlait du Congrès américain et du président Joe Biden car les sous-titres d'une chaîne de télévision indiquaient cela.

Mais le bureau de Yoon a rejeté plus tard cette version en soulignant qu'il n'a pas mentionné le Congrès américain ni Biden, et a dit à la place qu'il serait embarrassé si l'Assemblée nationale contrôlée par l'opposition refuse les 100 millions de dollars qu'il s'est engagé à donner au Fonds mondial.

«Nous tenons le ministre responsable du pire désastre diplomatique dans l'histoire, entaché d'incompétence, d'humiliation et de remarques vulgaires, et il n'a obtenu aucun résultat», a dit le député Park Hong-keun lors d'une réunion du parti avant de proposer la motion de licenciement. Le parti a dit qu'il adopterait la motion jeudi.

Selon la loi, une motion de destitution peut être introduite avec le soutien d'un tiers des députés. Après le dépôt, elle doit être traitée dans les 72 heures et nécessite l'approbation de plus de la moitié de tous les membres de l'Assemblée nationale pour l'adoption. Une motion de renvoi contre un membre du cabinet a été adoptée trois fois depuis 1987.

Après que la motion a été déposée, le ministre des Affaires étrangères a dit à des journalistes que cela était regrettable à un moment où la Corée du Sud fait face à une situation difficile d'un point de vue diplomatique et sécuritaire. «Je ferai de mon mieux pour servir le peuple et l'intérêt national en tant que ministre des Affaires étrangères du pays», a dit Park.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page