Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Mise en détention d'un proche de Lee Jae-myung pour des allégations de corruption

Actualités 28.09.2022 à 09h43
Lee Hwa-young (à dr.) convoqué à la Cour du district de Suwon le mardi 27 septembre 2022. (Pool photo)

Lee Hwa-young (à dr.) convoqué à la Cour du district de Suwon le mardi 27 septembre 2022. (Pool photo)

SEOUL, 28 sept. (Yonhap) -- Lee Hwa-young, actuel PDG du Centre international des expositions de Corée (KINTEX) à Goyang et ancien vice-gouverneur de la province du Gyeonggi, a été mis en détention pour des allégations de réception de pots-de-vin et de violation de la loi sur les fonds politiques, ce mercredi matin par la Cour du district de Suwon. Lee est connu pour être l'un des proches du chef du Parti démocrate (PD), Lee Jae-myung.

Lee Hwa-young est accusé d'avoir reçu des pots-de-vin lorsqu'il était vice-gouverneur (août 2018-janvier 2020) et PDG du KINTEX (septembre 2020-début 2022) de la part de l'entreprise de sous-vêtements Ssangbangwool, qui a été rebaptisée SBW Inc. et dont Lee était un membre indépendant du conseil d'administration.

Durant ces trois années au total, il est soupçonné d'avoir reçu une somme s'élevant à 250 millions de wons (soit environ 182.840 euros) ainsi que trois véhicules offerts par SBW. De plus, il a placé un proche dans le registre du personnel de SBW afin qu'il touche un salaire de 90 millions de wons.

Le Parquet soupçonne qu'il a facilité la signature d'accords de coopération entre SBW et des organisations économiques nord-coréennes, en particulier pour le droit à l'exploitation de terres rares en Corée du Nord, en échange de pots-de-vin, mais Lee a rejeté littéralement ces allégations et a nié l'usage de cartes bancaires de l'entreprise. La Cour du district de Suwon a accepté la demande de détention émise par le Parquet en reconnaissant la justification des allégations et le risque de fuite.

Avec la détention de Lee, le Parquet cherchera les liens potentiels entre l'ancien vice-gouverneur et Lee Jae-myung, gouverneur de la province du Gyeonggi à l'époque et actuel chef du principal parti de l'opposition. Il s'efforcera notamment de déterminer si le chef du PD avait connaissance des relations entre son adjoint et SBW. A part cette affaire, le Parquet mène actuellement une enquête sur le paiement de frais d'avocat de Lee Jae-myung par SBW en 2018, dont le montant s'élève à 2 milliards de wons (environ 1,5 million d'euros).

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page