Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Covid-19 au Nord : forte recommandation du masque sans la vaccination

Corée du Nord 28.09.2022 à 11h08
Kim dans une pharmacie à Pyongyang

SEOUL, 28 sept. (Yonhap) -- Le régime nord-coréen a souligné de nouveau l'importance du port du masque avec l'arrivée de la saison hivernale sans campagne de vaccination, d'après l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) ce mercredi qui a rapporté que «le moyen plus efficace et plus important est le port du masque afin de contrer la grippe sévère. […] Le masque est le premier support pour couper la contamination de plusieurs maladies contagieuses».

La Corée du Nord a pourtant déclaré la victoire dans la lutte contre le Covid-19 le 10 août dernier tout en levant l'obligation du port du masque dans toutes les régions sauf dans les zones frontalières et en accélérant le retour à la vie quotidienne normale. Alors que la saison hivernale approche, Pyongyang a émis une forte recommandation pour le port du masque afin d'éviter une nouvelle vague de maladies contagieuses.

«A partir du mois d'octobre, le temps commence à se refroidir et les citoyens sont invités à porter le masque afin de protéger leur santé et de prévenir les maladies respiratoires, notamment la grippe sévère», a indiqué la KCNA. Les autorités nord-coréennes amplifient en ce moment leur campagne pour le port du masque puisqu'il y a l'éventualité d'une recrudescence de la pandémie et de l'épidémie de grippe sévère durant la saison hivernale, à savoir que la Corée du Nord n'a pas vacciné son peuple depuis le début de la pandémie.

Même, le leader nord-coréen Kim Jong-un a affiché des craintes d'une nouvelle propagation de l'épidémie dans un discours liminaire donné à une réunion de l'Assemblée populaire suprême tenue le mois dernier. Il a dit que «la force des anticorps, qu'on a eue en mai et juin lors de la lutte contre le virus malveillant, diminuera en octobre». Mais, la campagne de vaccination promise par Kim Jong-un lui-même n'a pas fait l'objet d'une annonce jusqu'à aujourd'hui.

Reste à voir si la récente reprise du service ferroviaire de marchandises entre les villes chinoise de Dandong et nord-coréenne de Sinuiju le 26 septembre dernier ouvrira la voie à un approvisionnement en vaccins depuis la Chine.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page