Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud n'utilisera pas les fusées russes pour lancer ses satellites dans le cadre des sanctions

National 28.09.2022 à 20h08

SEOUL, 28 sept. (Yonhap) -- La Corée du Sud a décidé d'annuler ses projets de lancement de satellites à l'aide de fusées russes dans le courant de l'année, en raison des sanctions imposées par la communauté internationale au programme spatial russe en raison de la guerre en Ukraine, selon un document gouvernemental publié ce mercredi.

Le gouvernement comptait lancer le Korea Multipurpose Satellite 6, connu sous le nom d'Arirang 6, avec la fusée russe Angara 1.2 plus tard cette année depuis le cosmodrome de Plesetsk dans le nord-ouest de la Russie, ainsi qu'un satellite d'observation de taille moyenne de nouvelle génération à bord d'une fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

Dans un document soumis à l'Assemblée nationale, le ministère de la Science et des Technologies de l'information et de la communication a estimé qu'il était devenu «difficile» de procéder aux lancements de satellites à l'aide de fusées russes, invoquant les sanctions de la communauté internationale à l'encontre de Moscou en raison de l'invasion de l'Ukraine.

Le ministère a également demandé un budget supplémentaire, estimant que les projets coûteraient 88,1 milliards de wons (61,1 millions de dollars) de plus au total dans le cadre des nouveaux contrats de lancement. Si l'Assemblée nationale approuve cette demande, le ministère prévoit d'annuler les contrats russes et de rechercher de nouveaux fournisseurs de lancements spatiaux.

Il est fort probable que le gouvernement signe des accords avec SpaceX et l'Agence spatiale européenne. Les termes des accords actuels avec la Russie restent confidentiels en raison d'accords de non-divulgation d'une durée de cinq ans.

Une image de synthèse du satellite Arirang 5. (Photo fournie par l'Institut coréen de recherche aérospatiale. Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page