Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(5e LD) La Corée du Nord tire deux missiles balistiques de courte portée vers la mer de l'Est, selon le JCS

National 28.09.2022 à 22h39

SEOUL, 28 sept. (Yonhap) -- La Corée du Nord a tiré ce mercredi deux missiles balistiques de courte portée (SRBM) vers la mer de l'Est, a fait savoir le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), au moment où se déroule un exercice combiné naval entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, impliquant un porte-avions américain.

Les lancements ont été effectués depuis la région de Sunan à Pyongyang entre 18h10 et 18h20, et les missiles ont parcouru environ 360 kilomètres et ont atteint une apogée de près de 30 km à une vitesse de pointe de Mach 6, selon le JCS.

Il n'a pas fourni d'autres détails, affirmant que les autorités de la Corée du Sud et des Etats-Unis procédaient à une analyse détaillée pour vérifier les spécificités des missiles.

Le chef du JCS, le général Kim Seung-kyum, et le numéro un du Commandement des forces combinées Corée du Sud-Etats-Unis, le général Paul LaCamera, se sont entretenus en ligne sur les lancements et ont réaffirmé leur engagement à renforcer davantage une posture de défense combinée contre «toutes» menaces et provocations nord-coréennes, selon le JCS.

«De tels actes de provocation de la part de la Corée du Nord renforcent encore les capacités de dissuasion et de réponse de l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis et ne font qu'aggraver son isolement au sein de la communauté internationale», a déclaré le JCS dans un SMS envoyé aux journalistes.

Il a également condamné les lancements en les décrivant comme un acte de «provocation significative» qui porte atteinte à la paix et à la sécurité dans la péninsule coréenne ainsi qu'au sein de la communauté internationale, et comme une violation «claire» des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

«Notre armée maintiendra un état de préparation robuste basé sur la capacité à répondre de manière forte à toute menace nord-coréenne tout en suivant et en surveillant les mouvements concernés en étroite coordination avec les Etats-Unis, afin de se préparer à l'éventualité de nouvelles provocations nord-coréennes», a ajouté le JCS.

Le Conseil de sécurité nationale (NSC) a fermement condamné les lancements, en les décrivant comme des violations répétées des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et a réaffirmé sa position de renforcer la posture de défense combinée entre les alliés.

Le conseiller à la sécurité nationale Kim Sung-han a présidé une réunion d'urgence peu après que Pyongyang a tiré les missiles, a indiqué le bureau présidentiel.

Le président Yoon Suk-yeol a été informé des lancements, a-t-il ajouté.

Kim Gunn, représentant spécial pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, s'est entretenu par téléphone séparément avec ses homologues américain et japonais, Sung Kim et Takehiro Funakoshi. Ils ont dénoncé les lancements de missiles et sont convenus de continuer à renforcer la coopération bilatérale et trilatérale.

Des sources bien informées ont déclaré que les deux SRBM semblent avoir été tirés à partir de lanceurs mobiles.

Les autorités militaires mettent l'accent sur la possibilité que les lancements impliquent le missile KN-23 modelé sur le missile balistique russe Iskander.

Ces tirs sont survenus alors que la vice-présidente américaine Kamala Harris prévoit de se rendre jeudi à Séoul et que les marines des alliés organisent un exercice combiné impliquant le porte-avions américain USS Ronald Reagan en mer de l'Est. L'exercice de quatre jours devrait se dérouler jusqu'à jeudi.

Les alliés ont intensifié la coordination en matière de sécurité sur fond d'inquiétudes persistantes quant à la possibilité que le régime nord-coréen pourrait se livrer à des actes de provocation, comme un essai nucléaire ou un tir de missile balistique lancé depuis un sous-marin.

Un reportage sur un lancement de missile nord-coréen est diffusé sur un écran de télévision à la gare de Séoul à Séoul, le mercredi 25 septembre 2022.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page