Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'Assemblée nationale adopte une motion de destitution contre le ministre des Affaires étrangères

National 29.09.2022 à 20h56

SEOUL, 29 sept. (Yonhap) -- L'Assemblée nationale a adopté ce jeudi une motion demandant le renvoi du ministre des Affaires étrangères Park Jin, le principal parti d'opposition, le Parti démocrate (PD), majoritaire à l'assemblée nationale, cherchant à le rendre responsable de ce qu'il considère comme un voyage désastreux du président Yoon Suk-yeol à l'étranger.

La motion a été approuvée par 168 voix contre une, et a été boycottée par le parti au pouvoir, le Parti du pouvoir du peuple.

Le PD, qui détient 169 des 299 sièges parlementaires, a dépeint le voyage de Yoon en Grande-Bretagne, à New York et au Canada comme un fiasco diplomatique truffé de gaffes et de maladresses, notamment le fait qu'il n'ait pas rendu hommage devant le cercueil de la reine Elizabeth II, l'absence de résultats tangibles lors du sommet avec le Japon et son utilisation d'un langage grossier capturé à son insu à New York.

Bien que l'enregistrement ne soit pas clair en raison du bruit, beaucoup pensent que Yoon parlait du Congrès américain et du président Joe Biden. Le bureau présidentiel a rejeté cette affirmation, affirmant qu'il parlait de l'Assemblée nationale sud-coréenne, contrôlée par l'opposition, et qu'il n'a pas mentionné le Congrès américain ou Joe Biden.

«Même après un désastre diplomatique sans précédent dans l'histoire de la Corée du Sud, il n'y a pas eu d'excuses sincères ou de mesures responsables à ce jour», a déclaré Park Hong-keun, chef du DP à l'assemblée nationale, lors d'une réunion des principaux membres du parti.

«Au nom du peuple, c'est le devoir de l'Assemblée nationale et l'obligation de l'opposition principale de tenir le ministre (des Affaires étrangères) pour responsable de l'atteinte à la fierté et à l'intérêt nationaux et de la tromperie du peuple», a déclaré Park, s'engageant à tenir également les principaux officiels présidentiels pour responsables de l'incident.

Il est peu probable que Yoon se conforme à la motion.

Interrogé sur la motion plus tôt dans la journée, Yoon a déclaré que Park est une «personne remarquablement capable et qu'il est constamment en déplacement dans le monde entier pour servire l'intérêt national, au point que je m'inquiète pour sa santé».

«Je pense que le peuple est clairement conscient de ce qui est bien et mal», a-t-il ajouté.

Le ministre des Affaires étrangères, Park Jin, s'adresse aux journalistes après s'être entretenu avec son homologue japonais, Yoshimasa Hayashi, à New York, le 19 septembre 2022. (Pool photo. Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page