Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul préoccupé par la nouvelle condamnation contre Aung San Suu Kyi

National 30.09.2022 à 17h15
L'ancienne conseillère d'Etat Aung San Suu Kyi. (Photo d'archives Yonhap=AFP)

SEOUL, 30 sept. (Yonhap) -- Le ministre des Affaires étrangères a exprimé ce vendredi des préoccupations concernant la nouvelle condamnation de l'ancienne conseillère d'Etat Aung San Suu Kyi par la junte militaire birmane.

Hier, la lauréate du prix Nobel de la paix et son conseiller économique, l'économiste australien Sean Turnell, ont été condamnés à trois ans de prison pour violation de la loi sur les secrets officiels. Cette nouvelle condamnation s'ajoute aux 20 ans de prison déjà prononcés contre elle pour entre autres incitation aux troubles publics, violation des règles sanitaires liées au nouveau coronavirus (Covid-19) et corruption.

«Le gouvernement exprime des préoccupations sur les condamnations à des peines d'emprisonnement prononcées contre des prisonniers politiques incluant l'ancienne conseillère d'Etat Aung San Suu Kyi et l'ancien conseiller (du gouvernement de la Ligue nationale pour la démocratie) Turnell et appelons à les libérer», a déclaré un officiel du ministère.

Il a également appelé une nouvelle fois la junte birmane à mettre fidèlement en œuvre les cinq accords conclus lors du sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) en avril 2021 incluant un arrêt immédiat de l'usage de la violence à l'égard des civils et la reprise du dialogue entre les parties prenantes, ainsi qu'à un retour rapide à la démocratie en Birmanie.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page