Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le festival du film de Busan revient en force avec un programme bien rempli

Sport/Culture 05.10.2022 à 06h00

SEOUL, 05 oct. (Yonhap) -- Le Festival international du film de Busan (BIFF) fait son retour en force cette semaine après deux années d'ampleur réduite.

Le BIFF, le plus grand festival de cinéma d'Asie, démarre ce mercredi pour une durée de 10 jours dans la ville portuaire de Busan, dans le sud-est du pays. Il présentera 243 films de 71 pays, dont 89 premières mondiales et 13 premières internationales.

La sélection 2022 sera projetée dans sept cinémas de Busan, qui fonctionneront à pleine capacité, a indiqué l'organisateur du BIFF.

Le 27e BIFF débutera avec la première internationale du film dramatique iranien «Scent Of Wind» de Hadi Mohaghegh et clôturera avec «A Man» du réalisateur japonais Ishikawa Kei.

La cérémonie d'ouverture aura lieu dans la soirée au théâtre en plein air du Busan Cinema Center. Les acteurs sud-coréens Ryu Jun-yeol et Jeon Yeo-been co-présenteront l'événement.

La légende de Hong Kong Tony Leung Chiu Wai assistera à la remise du prix du cinéaste asiatique de l'année et s'entretiendra de sa carrière avec les spectateurs. Le festival présentera six films sélectionnés par l'acteur, dont «In the Mood for Love» (2000), «Infernal Affairs» (2002) et «2046» (2004).

Affiche promotionnelle du 27e Festival international du film de Busan (BIFF).

La Gala Presentation, qui présente les nouveaux projets des cinéastes de renommée mondiale, sera consacrée à des films européens, à savoir «Viens je t'emmène» du Français Alain Guiraudie et «Scarlet» de l'Italien Pietro Marcello.

Le BIFF présentera également en avant-première des séquences vidéo de 15 minutes de «Avatar : La voie de l'eau», la suite du film Avatar de James Cameron, avant sa sortie mondiale en décembre. Jon Landau, le coproducteur du film, animera une discussion sur le film.

La section «On Screen» revient cette année avec neuf nouvelles séries télévisées diffusées par des plateformes de streaming mondiales, afin d'offrir aux visiteurs de rares occasions de regarder des séries en streaming sur grand écran avant leur sortie.

Parmi ces séries, citons le nouveau film original en coréen de Netflix, «Glitch», du réalisateur coréen prometteur Roh Deok, et «Yonder», le prochain drame de science-fiction de la plateforme de streaming locale Tving, réalisé par le célèbre cinéaste coréen Lee Joon-ik.

Le premier projet en langue coréenne du réalisateur japonais Takashi Miike, «Connect», un film original de Disney+, sera également dévoilé dans cette section.

Cette année, 20 films, dont «A Wild Roomer» du réalisateur coréen Lee Jeong-hong, «Shivamma» de l'Indien Jaishankar Aryar et «Thousand and One Nights» du Japonais Nao Kubota, se disputeront les honneurs de «New Currents», une section où s'affrontent les talents émergents.

Une nouvelle section intitulée «Jiseok», du nom du défunt directeur de la programmation du BIFF, Kim Jiseok, récompensera des œuvres de réalisateurs asiatiques établis parmi huit nominés, dont le film d'ouverture «Scent of Wind».

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page