Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Les alliés ont tiré 4 ATACMS face à la provocation nord-coréenne

Actualités 05.10.2022 à 11h08
Réponse des alliés au lancement de missile nord-coréen
Tir d'un missile sol-sol
Largage de bombes de précision
Vol en escadrille

SEOUL, 05 oct. (Yonhap) -- Suite au lancement de missile balistique de portée intermédiaire (IRBM) hier par la Corée du Nord, les alliés ont tiré ce mercredi matin très tôt quatre missiles balistiques sol-sol du système de missiles tactiques (ATACMS) en direction de la mer de l'Est, a fait savoir le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de Séoul.

Le JCS a noté que «le lancement a bien démontré que notre armée dispose de la capacité et de la posture pour neutraliser complètement l'origine de la provocation nord-coréenne», en détaillant que «nos armées surveillent de très près les mouvements nord-coréens dans le cadre des mesures préventives contre les nouvelles provocations tout en maintenant notre posture ferme face à toute éventualité afin de garantir une victoire écrasante.»

Les tirs d'aujourd'hui de quatre missiles ATACMS par les armées sud-coréenne et américaine, deux chacune, ont été effectués dans le cadre d'une manœuvre conjointe visant à prouver la capacité des alliés à dissuader d'autres provocations nord-coréennes et ces missiles tactiques ont atteint avec précision leur cible, selon l'annonce du JCS. Il s'agissait de la quatrième série de lancements de missiles balistiques en réponse aux provocations nord-coréennes par les deux alliés cette année après celles en mars, mai et juin. Le cumul des missiles tirés est de 14 (12 missiles sud-coréens et 2 américains).

Hier, le Nord a tiré un IRBM depuis Mupyong-ri, dans la province septentrionale du Jagang, le premier lancement de ce type en huit mois. Le missile a parcouru la distance d'environ 4.600 km et a survolé le Japon avant de retomber dans l'océan Pacifique. En réponse, les alliés ont mené un exercice aérien plus tard dans la journée et un avion de chasse sud-coréen F-15K a largué deux bombes JDAM, guidées par GPS, sur un champ de tir situé sur une île de la mer Jaune.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page