Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Echec d'un tir de missile Hyunmoo-2C : les armées présentent des excuses

Actualités 05.10.2022 à 15h41
Un incendie à la base aérienne de Gangneung, dans la province du Gangwon, le mercredi 5 octobre 2022. (Photo fournie par un lecteur. Revente et archivages)

SEOUL, 05 oct. (Yonhap) -- Un missile balistique sol-sol Hyunmoo-2C, qui a été tiré dans la nuit de mardi à mercredi par les armées sud-coréennes, a effectué un vol anormal en retombant dans la base militaire d'où il avait été tiré avant de prendre feu. Les habitants de la ville de Gangneung ont entendu un bruit gigantesque. Il s'agissait d'un missile balistique sol-sol de courte portée (1.000 km) qui a été lancé vers 1h du matin ce mercredi en réponse au lancement hier d'un missile balistique de portée intermédiaire (IRBM) par le régime nord-coréen qui a survolé le ciel de l'archipel japonais.

Un officiel des armées a indiqué que «nous présentons nos excuses aux habitants de la région qui ont été surpris», «le missile a chuté juste après le lancement en effectuant un vol anormal et nous sommes en train d'analyser la cause de cet accident». Il a également précisé qu'«un incendie a éclaté en raison du combustible après l'accident et les autres détails sont actuellement collectés». A la suite de cet incident, les habitants ont massivement déclaré aux autorités qu'il y a un bruit d'explosion d'une bombe à l'aéroport ou d'écrasement d'un avion.

La tête du missile n'a pas explosé. Les dégâts humains et matériels n'ont pas été identifiés chez les habitants vivant près de cette base militaire. Les habitants ont été surpris par cette explosion et le bruit. Ils ont demandé des informations aux autorités mais l'armée n'a diffusé aucune information. Un missile balistique sol-sol Hyunmoo-2A est retombé dans les eaux le 15 septembre 2017 lors de lancements de deux missiles cités suite à un tir d'IRBM nord-coréen.

Juste après cet accident de ce mercredi matin tôt, les armées sud-coréennes et américaines ont lancé les quatre missiles ATACMS dans le cadre d'une manœuvre conjointe visant à prouver la capacité des alliés à dissuader d'autres provocations nord-coréennes et ces missiles tactiques ont atteint avec précision leur cible.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page