Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Service militaire de BTS : le ministère de la Culture prendra position avant la fin de l'année

Sport/Culture 05.10.2022 à 16h21
Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Park Bo-gyoon répond le mercredi 5 octobre 2022 aux députés lors d'un audit parlementaire à l'Assemblée nationale à Séoul. (Pool photo)

SEOUL, 05 oct. (Yonhap) -- Le ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme Park Bo-gyoon a fait part ce mercredi de son plan de prendre position sur le sujet du service militaire des membres du groupe superstar de K-pop Bangtan Boys (BTS) avant la fin de l'année.

Lors d'un audit parlementaire, le député Lee Yong-ho du Parti du pouvoir du peuple (PPP) a demandé au ministre d'examiner activement la question du service militaire de BTS et ce dernier a répondu que le ministère de la Culture projetait de «prendre une position dans les meilleurs délais» comme le report du devoir militaire de Jin, membre aîné du septuor, prendra fin en décembre.

«Nous sommes en train d'examiner globalement en tenant compte du fait que la défense nationale est un devoir sacré et le service militaire est le symbole de l'équité et que BTS, en tant que fer de lance de la culture pop coréenne, a contribué au rayonnement de la Corée du Sud dans le monde et créé d'importants effets économiques, ainsi que des questions de l'équité entre les artistes de la culture pop et les artistes classiques, de l'organisation des concerts au cas où l'un des sept artistes de BTS serait appelé sous les drapeaux, de l'analyse des sondages, de la prise de conscience des hommes dans la vingtaine et des opinions des députés», a noté Park.

Grâce à une révision de loi en 2020, Jin, né en 1992, a pu retarder son service militaire jusqu'à la fin de cette année mais il fera l'objet de la conscription à partir de l'année prochaine. En vertu de la loi actuelle, les athlètes et musiciens classiques qui ont contribué à la promotion du pays dans le monde peuvent être exemptés de l'obligation et ainsi effectuer un service alternatif dans leur domaine au lieu d'accomplir un service actif classique mais les artistes de la culture pop ne peuvent pas bénéficier de cette exemption, soulevant un problème d'équité.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page