Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(FOCUS) Une foule soudaine dans une allée de 4 mètres de large est à l'origine de la bousculade meurtrière

Gros plans 30.10.2022 à 15h42

SEOUL, 30 oct. (Yonhap) -- Une foule soudaine venue fêter Halloween a rempli une étroite allée de 4 mètres de large dans le quartier d'Itaewon à Séoul en l'espace de quelques instants, coinçant des centaines de personnes avant que certaines ne tombent et fassent tomber d'autres personnes, provoquant la bousculade la plus meurtrière de Corée du Sud, ont déclaré des témoins et les autorités ce dimanche.

Au moins 151 personnes ont été écrasées et 82 autres blessées dans la bousculade mortelle survenue samedi en fin de soirée lors des célébrations d'Halloween dans le quartier animé d'Itaewon. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier en Corée du Sud depuis le naufrage du ferry Sewol en 2014, qui avait coûté la vie à 304 lycéens.

Itaewon, quartier à importante population étrangère, est de loin l'endroit le plus populaire pour venir fêter Halloween, et des dizaines de milliers de personnes s'étaient rendues dans le quartier cette nuit-là. La ruelle en question est en pente, longue de 40 mètres et large de 4 mètres et relie une zone abritant des restaurants et bars très fréquentés à la rue principale du quartier. Six adultes auraient du mal à s'y tenir côte à côte.

La foule a investi cette ruelle samedi soir pour célébrer la première tenue d'Halloween sans masque depuis les premières épidémies de Covid-19 début 2020. L'obligation de porter un masque en extérieur a été complètement levée dans tout le pays en septembre.

La bousculade a commencé «instantanément» après que certaines personnes sont tombées et ont fait tomber d'autres personnes comme des «dominos» et se sont empilées les unes sur les autres, incapables de bouger ou de respirer, ont déclaré des témoins. En raison de la densité de la foule, les secouristes et les policiers ont eu du mal à parcourir la centaine de mètres jusqu'au lieu de l'accident et à dégager les victimes pour leur porter secours, ce qui a alourdi le bilan.

L'afflux soudain d'environ 300 patients nécessitant une réanimation cardio-pulmonaire et d'autres mesures de premiers secours a également laissé les sauveteurs à court de personnel, tandis que la circulation intense dans la zone a ajouté aux difficultés, selon les témoins.

La ruelle du quartier d'Itaewon à Séoul, où 151 personnes ont été écrasées à mort le 29 octobre 2022, au cours des célébrations d'Halloween.
Les policiers font des recherces dans la ruelle du quartier d'Itaewon à Séoul, ou 151 personnes ont été ecrasées à mort le 29 octobre 2022, au cours des célébrations d'Halloween.
Les secours ont investi la rue principale du quartier Itaewon à Séoul le 29 octobre 2022 après la bousculade meurtrière survenue la veille d'Halloween.

La majorité des victimes, soit 97 sur 151, sont des femmes. Les femmes ont été plus durement touchées en raison de leur taille moindre et de leurs costumes d'Halloween généralement plus lourds, selon des observateurs. Parmi les victimes figurent également 19 étrangers, dont des Chinois, des Iraniens, des Norvégiens et des Ouzbeks.

Selon certaines rumeurs, la foule se serait pressée pour voir une célébrité qui se trouvait dans la zone. Les survivants ont dit qu'il n'y avait aucun moyen de s'échapper et avoir été involontairement poussés en avant ou en arrière dans l'allée, indépendamment de leur volonté. La police prévoit de mettre en place prochainement une équipe d'enquête spécialisée afin de déterminer la cause exacte de la bousculade et de savoir si les autorités locales concernées respectaient les règles de prévention des accidents.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page