Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Washington condamne le tir de missile nord-coréen et appelle Pyongyang au dialogue

Corée du Nord 10.11.2022 à 08h32
Des personnes regardent l'annonce d'un tir de missile balistique de la Corée du Nord à la gare de Séoul, le mercredi 9 novembre 2022.

Des personnes regardent l'annonce d'un tir de missile balistique de la Corée du Nord à la gare de Séoul, le mercredi 9 novembre 2022.

WASHINGTON/SEOUL, 10 nov. (Yonhap) -- Les Etats-Unis condamnent le dernier lancement de missile de la Corée du Nord mais continuent à laisser ouverte la porte au dialogue, a déclaré mercredi un porte-parole du département d'Etat. La Corée du Nord a tiré un missile balistique de courte portée mercredi (heure sud-coréenne), portant à 60 le nombre total de missiles balistiques qu'elle a tirés depuis le début de l'année.

«Les Etats-Unis condamnent le lancement de missile balistique de la RPDC (République populaire démocratique de Corée)», a déclaré à l'agence de presse Yonhap le porte-parole du département dans un e-mail, faisant référence au nom officiel de la Corée du Nord. «Ce lancement est une violation de multiples résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies unanimement adoptées par le conseil et menacent la paix et la stabilité dans la région», a ajouté le porte-parole.

Le Commandement pour l'Indo-Pacifique des Etats-Unis a déclaré dans un communiqué que le dernier tir de missile du Nord n'a posé aucune menace immédiate pour les Etats-Unis et leurs alliés de la région. Le lancement de missile de mercredi est intervenu sur fond d'exercices militaires conjoints Corée du Sud-Etats-Unis. Pyongyang a lancé une trentaine de missiles la semaine dernière en protestation contre l'exercice aérien combiné des alliés, appelé Vigilant Storm.

Le porte-parole du département d'Etat a indiqué que les Etats-Unis continuaient à laisser ouverte la porte au dialogue. «Nous continuons à chercher un dialogue sérieux et soutenu avec la RPDC mais la RPDC refuse de s'y engager.» L'officiel a également réaffirmé l'engagement des Etats-Unis pour la sécurité de la Corée du Sud en notant que «notre engagement à défendre la république de Corée et le Japon reste solide comme fer».

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page